Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 17:38

Le Pape François a accueilli au Vatican dans le courant de la matinée du vendredi 11 octobre 2013 une délégation de la Communauté juive de Rome, conduite par son Grand Rabin, le Pr Riccardo di Segni, à l'occasion du soixante-dixième anniversaire de la rafle du ghetto de Rome (16 octobre 1943).

Deux mille ans de présence à Rome
Dans le mot très cordial qu’il a eu à leur endroit, le Pape a rappelé qu’il a déjà eu l’occasion de rencontrer certains d’entre eux ; c’était au lendemain de la messe de début de pontificat, le 20 mars dernier. « En tant qu’Evêque de Rome, a-t-il dit, je sens comme particulièrement proche la vie de la communauté juive ; je sais qu’au bout de plus de deux mille ans de vie interrompue ici, on peut la considérer comme la plus vieille communauté juive présente en Europe occidentale. Et depuis très longtemps, Juifs et Catholiques cohabitent dans cette ville ; une histoire qui a été marquée par le développement des rapports d’amitié et de fraternité. »
Des progrès dans l’entente commune
« De la part des catholiques, a poursuivi le Pape, une telle évolution a sûrement été impulsée par les réflexions engagées au Concile œcuménique de Vatican II ».
« Paradoxalement, a encore dit le Pape, la tragédie commune de la guerre, nous a enseigné à cheminer ensemble. Dans quelques jours, nous commémorerons le 70è anniversaire de la déportation des Juifs de Rome; ce sera une occasion pour toujours de garder en éveil notre attention afin que ne se reproduisent pas, sous quelque forme que ce soit, les marques d’intolérance et d’antisémitisme ».
Poursuivre sur la voie de l’amitié
« J’espère pouvoir maintenir ici à Rome cette proximité et cette amitié que j’ai eu la grâce d’entretenir avec la communauté juive de Buenos Aires, a encore déclaré le Pape François qui a terminé son discours en rappelant que le Décalogue était un fondement solide, une source de vie à laquelle Juifs et Catholiques peuvent s’abreuver pour témoigner ensemble de la Vérité ».

Parlant du 60° anniversaire de la rafle du ghetto, le pape a affirmé que cet anniversaire doit être une Memoria Futuri, "un appel aux jeunes générations à ne pas envenimer leur vie, à ne pas se laisser empoisonner par les idéologies, à ne pas prendre le risque d'une justification du mal. Pour cela il convient de ne jamais baisser la garde face à l'antisémitisme et au racisme, d'où qu'ils viennent. Les initiatives de ce type doivent se multiplier et créer des réseaux de fraternité entre juifs et catholiques", à Rome notamment. Parlant par la bouche de Jérémie, Dieu dit seul connaître les desseins qu'il forme pour les hommes, qui sont de paix et non de malheur, d'avenir et d'espérance : "Le souvenir des tragédies passées doit porter chacun à oeuvrer de toutes ses forces en faveur de l'avenir que Dieu nous prépare, et à le bâtir avec et pour les autres. Shalom !"

(extrait de Radio Vatican  du 10/11/13 et de VIS, Vatican Information Service)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche