Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 16:14

C'était une nouveauté, et il nous faut en rendre compte, même si c'est un peu tardif.. Dimanche 11 novembre 2007, l'Osservatore Romano, le journal du pape, avait publié un article d'une femme juive, Anna Foà, professeur d'histoire à l'Université de Rome "La Sapienza", fille du leader politique communiste Vittorio Foà et arrière petite-fille du grand rabbin de Turin.

L'article devait être le premier d'une collaboration permanente de l'universitaire juive avec le journal du Vatican, et cela, c'était une vraie nouveauté.

Depuis la fin d'octobre 2007, c'est-à-dire depuis l'arrivée de Giovanni Maria Vian à la direction de l'Osservatore, des changements il y en a eu, mais celui-ci est certainement un des plus voyants. Dans la Curie, cela a donné lieu à bien des ronchonnements, mais le pape Benoit XVI avait clairement montré qu'il "couvrait" le nouveau directeur.

De cette collaboration, voici un nouvel article de Anna Foà, dans l'Osservatore Romano, en date du 1er avril 2016, sur "Le regard des femmes juives".

"Nous nous trouvons à un tournant dans les relations entre chrétiens et juifs, un tournant marqué par le récent document de la Commission pour les rapports religieux avec le judaïsme Pourquoi les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables, un document à caractère théologique qui par son importance, se place dans la droite ligne de la déclaration Nostra ætate. « Dans la recherche d'une attitude juste envers Dieu – a dit le Pape François – les chrétiens s'adressent au Christ en tant que source de vie nouvelle, les juifs à l'enseignement de la Torah ».

Des mots qui doivent encore être assimilés par le monde juif, de même que par le monde chrétien, bien que des deux côtés, certaines prises de position importantes en ont tout de suite signalé la nouveauté. En ce moment, que nous espérons être un tournant pour tous, il nous a semblé important de réfléchir sur les textes juifs et en particulier sur la façon dont ils ont été lus et interprétés dans une optique que nous voudrions mettre en lumière, celle des femmes.

Un fragment de réflexions et analyses textuelles au féminin qui nous signalent la capacité des femmes à se faire interprètes, à lire de façon nouvelle, à questionner des textes qui tiennent compte des besoins des femmes, auxquelles a également été donnée la Torah sur le Sinaï. Saisir, d'une certaine façon, la lecture féminine des textes, ces textes qui, comme le dit le Pape François, représentent la façon dont les juifs s'approchent du divin. L'autre aspect que nous avons voulu donner à notre réflexion regarde vers l'arrière, vers le dialogue et le rôle que de nombreuses femmes, juives et chrétiennes, ont eu en débutant, en faisant grandir, approfondir cet échange initié il y a de nombreuses années, avant encore que le Concile Vatican II n'en reçoive les premières suggestions. Nous l'avons fait en racontant la vie d'une extraordinaire figure juive de la recherche, Lea Sestieri. L'histoire du dialogue juif-chrétien – de ses sommets jusqu'à des figures moins connues – regorge d'histoires féminines. Là encore, les femmes ont apporté engagement et passion. La capacité d'affronter le changement sans crainte, de s'ouvrir au monde sans conformismes. Une histoire qui a non seulement un passé derrière elle, mais qui a un avenir à inventer."        Anna Foà

Vous l'avez compris : c'est de la vie de Lea Sestieri qu'il est question. Nous vous la ferons découvrir dans un nouvel article.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche