Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 16:11

Le rythme de l'année juive nous introduit dans la "sanctification du temps". Dieu adresse à son peuple de "saintes convocations" pour le rencontrer. C'est le sens de toutes les fêtes célébrées par le peuple juif.

L'année juive, commençant en automne, ne coïncide pas avec l'année du calendrier civil qui débute le premier janvier.

Le calendrier juif se réfère à la création du monde : l'an 3760 avant notre ère, selon la tradition juive. L'an 2017 de l'ère chrétienne correspond ainsi à l'an 5777 selon le calendrier juif, et l'an 5778 commence cette année le 21 septembre 2017 (début de la fête demain soir mercredi).

Conformément au livre de la Genèse (1,5) : "Il y eut un soir, il y eut un matin", le jour commence à l'heure du coucher du soleil  et se termine à l'heure du coucher du soleil du jour suivant. C'est pourquoi le shabbat et les fêtes commencent toujours la veille au soir.

L'année juive débute donc en automne, au mois de Tichri (septembre/octobre), qui est le mois des grandes fêtes : notamment deux fêtes dites "austères" : l'ouverture de l'année (Roch HaChana), et  le jour du Grand Pardon (Yom Kippour) ; et  une fête de pélerinage (où l'on devait se rendre au temple de Jérusalem) : la "fête des cabanes" (Soukkot).

 

Roch HaChana ("l'ouverture de l'année", la tête de l'année).

Cette fête est l'anniversaire de la création. C'est aussi et surtout un jour de jugement (plus exactement  un jour prolongé de quarante-huit heures, comprenant deux nuits et deux jours), où Dieu passe en revue toutes ses créatures comme le berger compte ses brebis. Une pratique associée à cette fête consiste à tirer d'une corne de bélier, le Chofar (en souvenir du bélier qu'Abraham offrit en sacrifice à la place de son fils Isaac ; voir Genèse 22), des sons alternativement violents, plaintifs et stridents qui secouent les fidèles de leur torpeur et les incitent au repentir.

Dix jours de pénitence sont accordés pour se repentir, pour faire des démarches effectives de réconciliation, obtenir le pardon de Dieu et mériter d'être inscrit au "Livre de la Vie".

On appelle ces dix jours les "jours redoutables", car l'homme est en quelque sort en suspens. De quel côté il va vasculer ? Au jour de Kippour, sera-t-il inscrit sur le livre de la Vie ? Mais ce sont surtout des jours "favorables", donnés à chacun pour demander et obtenir le pardon de Dieu.

Les paragraphes en couleur ci-dessus proviennent en grande partie du livre "En dialogue avec le judaïsme" de Thierry Legrand (éd.), Blaise Chavannes et Gérard Janus, aux éditions Olivétan, que nous remercions bien volontiers.

Vous pouvez écouter cette semaine sur Radio Fidélité l'interview par Maddy Verdon du Rabbin Philippe Haddad à propos de ces fêtes de Tichri qui débutent l'année juive. C'est encore possible sur Nantes 103.8, Pornic 92.5 et Châteaubriant 97.2  - dimanche 24 septembre à 10 h.

Mais il est également possible de réentendre en podcast sur le même thème le rabbin Mickaël Azoulay ici.

Nous souhaitons à nos amis juifs

une excellente nouvelle année 5778

Que cette année soit, pour chacun, aussi douce que la pomme trempée dans du miel 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche