Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2018 1 26 /02 /février /2018 14:34

Il y a deux semaines, c'était Mardi-Gras pour les chrétiens, dernier jour précédant le Carême qui nous conduit à Pâques Nous venons d'ailleurs de célébrer déjà  le deuxième dimanche de Carême !

Et voici que la communauté juive fête ce jeudi,

jeudi 1er mars

(la fête commence la veille 28 février avec le Jeûne d'Esther)

Pourim, la fête des sorts

  qu'on compare parfois au Mardi-Gras, à  cause des déguisements et des masques, etc...

Pourim

Pourtant la fête de Pourim a une toute autre origine, et un tout autre sens.

Pourim n'est pas mentionné dans la Torah, car le récit se déroule après la destruction du Temple de Salomon. Pourim rappelle la délivrance de la communauté juive exilée en Perse (vers - 520), grâce au courage d'Esther et de son cousin Mardochée pour contrecarrer le décret d'extermination d'Aman. On trouve là une première tentative de "solution finale". N'oublions pas que Hitler l'avait annoncé : "Il n'y aura pas de nouveau Pourim pour les Juifs."

Le mot Pourim est un mot perse qui signifie " tirage au sort ", car Aman tira au sort la date du 14 adar pour exterminer la communauté.

Par reconnaissance envers l'Eternel, les juifs se réjouissent en accomplissant quatre mitsvot (commandements).

 Les quatre mitsvot de Pourim sont :

1- La lecture de la méguila le soir et le matin.

2- Le repas de Pourim, michté.

3- L'envoi de mets entre voisins, michloah manot.

4- Les dons aux pauvres, matanot laévionim

Lecture de la Méguillat Esther

 C'est la mitsva de Pourim. Pour donner plus de solennité à l'événement, les sages ont exigé que la lecture se fasse à partir d'un parchemin kacher et non d'un livre. Une manière de rappeler que le peuple juif accepta de nouveau la Torah à Pourim comme au Sinaï.

La lecture de la Méguilla se fait 2 fois : la veille de la fête et le jour-même de la fête.

 Tout le monde doit écouter la lecture d'Esther, hommes, femmes, enfants, car c'est tout le peuple qui était en danger à l'époque d'Aman. Et le mieux est de l'entendre à la synagogue en présence de nombreuses personnes, en faisant beaucoup de bruit à chaque fois qu'est cité le nom d'Aman.

La journée se passe ensuite dans la liesse et l'exubérance, les échanges de cadeaux et les dons aus démunis.

Envoi de colis

L'envoi de colis alimentaires incombe à toute personne ayant atteint la majorité religieuse (12 ans pour les filles, 13 ans pour les garçons). Il faut, pour s'en acquitter, envoyer au moins deux plats prêts à être consommés à une personne le jour de Pourim même (les femmes envoient aux femmes, les hommes aux hommes).

Dons aux démunis

La prescription du don aux démunis nécessite de faire un don à deux pauvres au moins : elle a priorité sur l'envoi de mets entre voisins, car la réjouissance des pauvres revêt, selon la tradition, une importance particulière devant D.ieu. Toute personne prête à accepter le don peut en bénéficier, y compris un non juif.

Le repas de Pourim

Il s'agit de faire, le jour de Pourim, au moins un repas de fête, selon les moyens de chacun. Repas qui doit se faire dans la joie (le repas est un thème récurrent dans la méguilla d'Esther). La consommation de vin y tient une place de choix, et les excès sont admis, puisque les Sages ont déclaré à ce sujet : "L'homme est tenu, le jour de Pourim, de boire du vin, au point de ne pas pouvoir faire la différence entre Béni soit Aman et Maudit soit Mordékhai."

Joyeuse fête de POURIM à tous nos amis !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche