Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 14:46

           La Pâque Juive (Pessah ou Pesa'h ou Pesach en Hébreu) commémore la libération du peuple juif de l'esclavage qu'il subissait en Égypte, tel qu'il est relaté dans le livre de l'Exode. Sous la protection divine et la direction de Moïse, les Juifs sont passés de l'humiliation de servir Pharaon à la gloire de servir Dieu.

En même temps qu'il est fait mémoire de l'exode d'Egypte chaque année, les membres de la communauté juive célèbrent leur propre quête de liberté en tant qu'individus et en tant que peuple, et renouvellent leur foi que la liberté et la paix peuvent vraiment se réaliser.

La Pâque juive est une fête de contrastes. C'est du pain azyme qui est mangé par les Juifs, matsa ou "pain de misère", mais accoudés à la table comme des rois. C'est l'occasion de goûter simultanément l'amertume de l'esclavage et la douceur de la liberté. L'amer et le sucré sont consommés dans le même repas, symbolisant ainsi le paradoxe de la vraie liberté qui ne peut être atteinte que par la lutte et le défi.

A propos du pain azyme (sans levain), les Maîtres du Judaïsme précisent qu'il faut se débarrasser à la fois du levain qui est dans la maison et du levain qui est dans nos coeurs, comme le souligne aussi l'apôtre Paul : "Célébrons donc la fête, non pas avec du vieux levain, ni du levain de méchanceté et de perversité, mais avec des pains sans levain, dans la pureté et la vérité" (1 Corinthiens 5,8).

Au cours des deux seder (repas rituel) de la Pâque juive, les Juifs racontent et réactualisent la sortie des Hébreux d'Egypte, le passage de l'état d'esclavage à celui de liberté.

Par des récits et des chants, dans un rituel faisant appel aux cinq sens, chaque Juif doit se sentir comme s'il était lui-même sorti d'Egypte.

Comme le dit le Talmud : "Dans chaque génération, chaque individu doit se considérer comme étant lui-même sorti d'Egypte" (Pessa'him 116b).

Les chrétiens, vous le savez, sont greffés sur la racine juive, et les rites chrétiens prennent tout leur sens dans le prolongement de l'Alliance. C'est ainsi que la fête chrétienne de Pâques est la fête de la résurrection du Christ, libération de l'esclavage du péché et de la mort.Eucharistie Le repas pascal juif et la Cène chrétienne, pain et vin, sont les signes qui actualisent, qui rendent présents les actes libérateurs de D.ieu.

Et cette année, une fois de plus, la fête de Pessah et la Pâque chrétienne, malgré des calendriers différents, se célèbrent pratiquement aux mêmes dates.

 

 Fête de Pessah : du 30 mars au soir (seder du 1er soir) au 7 avril

Fête de Pâques : semaine sainte du lundi 26 au samedi 31 mars

               dimanche de Pâques : 1er avril

Hag Sameah 

(Hag Pessah Saméah)

Joyeuse fête de Pessah

paques01

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche