Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 14:03

Le Père Jean Dujardin, venu parler à Nantes, le 23 octobre, de son dernier ouvrage : "Catholiques et juifs : 50 ans après le concile Vatican II, où en sommes-nous ?", a su nous montrer l'importance de la déclaration conciliaire "Nostra Aetate" dans l'évolution des relations entre Juifs et Chrétiens, relations qui se sont développées au fil des années, faisant passer l'Eglise de "l'enseignement du mépris", comme disait Jules Isaac, à une redécouverte de ses racines juives et à une approche renouvelée du judaïsme et des juifs. Il n'a pas caché cependant que le chemin du dialogue est parfois semé d'embûches et que des contentieux et des tensions peuvent toujours surgir, comme ce fut le cas, par exemple, lors de l'affaire du Carmel d'Auschwitz, controverse née de l'installation de religieuses polonaises en 1984 dans un couvent situé dans la zone du camp de concentration d'Auschwitz.. Certains d'entre vous s'en souviennent peut-être.

A ce propos, vient de sortir des Presses universitaires de Louvain, l'ouvrage que Thérèse Hebbelinck consacre à cette affaire :

"L'affaire du carmel d'Auschwitz (1985-1993) 

Implication des Eglises belge et française dans la résolution du conflit".

Carmel Auschwitz

Quatrième de couverture :

"L'affaire du carmel d'Auschwitz - controverse autour de l'installation de religieuses polonaises dans un couvent à proximité du camp d'Auschwitz - se déroula de 1985 à 1993. Cette présence catholique, dénoncée par les juifs, fut vécue par ces derniers comme une ingérence de l'Eglise dans le lieu de leur martyre et fut à l'origine d'une opposition qui ternit les relations entre le monde catholique et le monde juif pendant près d'une décennie. Au coeur du conflit, on retrouve différents aspects qui en firent un enjeu central non seulement pour les relations entre juifs et catholiques mais aussi pour les relations intra-polonaises (entre Eglise et Etat; entre polonais et juifs; entre gauche et droite) ainsi que pour l'histoire du camp d'Auschwitz.

Au départ de sources originales et d'entretiens, ce livre se penche sur cette "affaire" pour mettre en lumière les soubassements des négociations écclésiales (entre les Eglises française, belge polonaise et romaine) tout en développant une réflexion critique autour des enjeux dévoilés lors de la controverse : symbolique du site d'Auschwitz, questions mémorielles, histoire de la Pologne, dialogue entre catholiques et juifs, dysfonctionnement de l'institution écclésiale."

Le Père Jean Dujardin, qui a ouvré à la résolution de ce conflit du début jusqu'à sa fin,  assure la préface de ce livre. Il le présente ainsi :

"En lisant cette étude minutieuse et rigoureuse avec la plus grande attention, j'ai été frappé non seulement par la rigueur de l'analyse dans son déroulement chronologique, mais plus encore par la compréhension profonde, juste et délicate des positions des divers protagonistes du drame, qu'il s'agisse de la délégation juive, de l'épiscopat polonais, des instances romaines et du pape lui-même...

Je pense qu'on découvrira surtout à la lecture de ce travail que, pour progresser, le dialogue entre catholiques et juif ne peut faire abstraction de la mémoire que nous avons les uns par rapport aux autres. Nous nous connaissons mieux, certes, mais nous avons encore besoin de nous connaître dans la profondeur de notre histoire."

 

Thérèse Hebbelinck achève un doctorat en histoire religieuse sur l"Eglise catholique et l'enseignement de l'estime ? Discours sur le judaïsme et relations avec les juifs en Belgique et en France de 1965 à 2000".

Partager cet article

Repost0

commentaires

tc 06/11/2012 16:46


merci pour cette info

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche