Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 14:47

Grand ami du pape François, Abraham Skorka est le rabbin de la communauté Benei Tikvà et recteur du Séminaire rabbinique latino-américain de Buenos-Aires. Il a notamment écrit un livre avec lui : "Sur le ciel et la terre", recueil de leurs conversations à la télévision.


Il vient d'être interviewé par LE FIGARO, à qui nous savons gré de nous autoriser à reproduire les lignes qui suivent :

Buenos Aires

LE FIGARO. - Comment est née votre amitié ?

Abraham Skorka  - Le jour de la fête nationale, j'étais invité à la cathédrale, comme représentant de la communauté juive. Il s'est approché et m'a fait une blague sur nos équipes de foot respectives, rompant un protocole très lourd. Je l'ai pris comme un message, une façon de me dire qu'il n'y avait pas d'abîme entre nous. Puis nous nous sommes souvent invités dans nos communautés. Il m'a demandé d'écrire le prologue de sa biographie.

Que partagez-vous ?

La conviction que c'est en respectant les hommes qu'on approche Dieu. Un jour, il m'a appelé car il venait de lire que des soldats juifs avaient été humiliés pendant la guerre des Malouines. Il m'a dit : "Ce que j'ai lu m'a ému. Je partage votre douleur".

Comment avez-vous réagi à son élection ?

Je n'ai pas été surpris. Je luis avais écrit un mail avant son départ pour lui souhaiter que Dieu le garde et lui donne la force dont il aurait besoin. En 2005 déjà, le fait qu'il ait recueilli beaucoup de votes était connu et nous avions eu un dialogue intime sur ce que cela représentait, sur le poids d'une telle charge. Nous avions cité ce vers de la Bible : "Ce que Dieu veut est que l'on marche vers Lui avec humilité." C'est une personne très humble, très entière, d'une grande spiritualité, qui sait exprimer ses idées avec simplicité. L'Eglise cherchait un pasteur, elle l'a trouvé.

Quels gestes a-t-il fait envers la communauté juive d'Argentine ?

Après les attentats meurtriers contre l'ambassade d'Israël et la mutuelle juive de Buenos Aires en 1992 et 1994, il a été très présent et a soutenu notre action en justice. Il a aussi impulsé ma nomination comme docteur honoris causa de l'Université catholique de Buenos Aires.

Skorka et BergoglioC'est une première pour un Rabbin, et un signe énorme envers le judaïsme. A la télévision, lors de nos discussions, lui d'ordinaire si posé haussait la voix pour fustiger l'antisémitisme comme "un antichristianisme". Il a aussi reconnu les erreurs de l'Eglise argentine et sa position antijuive.

Avez-vous évoqué la Shoah ?

Dans notre livre, il écrit qu'il s'agit d'"un crime avec des caractéristiques uniques", ajoutant que tout crime doit être condamné mais que la Shoah a une dimension de douleur particulière. Cette définition, qui pourrait être celle de tout juif, a touché mon coeur.

Que peut faire le Pape pour rapprocher chrétiens et juifs ?

Ce qu'il reste à faire est immense et je sais qu'il fera avancer ces relations. Nous devons maintenant dépasser les déclarations et les actes diplomatiques pour un réel rapprochement de l'Eglise avec "ses frères aînés", comme il nous appelle. Développer une fraternité comme celle qui nous unit.

 

Ne manquez pas non plus l'article de Jean-Christophe PLOQUIN, dans LA CROIX du 16 mars.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche