Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 17:22

Edmond Fleg, écrivain, penseur, romancier, poète, homme de théâtre juif, co-fondateur avec Jules Isaac de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France, en 1948, compte parmi ses oeuvres  le roman "L'Enfant prophète" (1926), où il raconte la découverte de ses origines, par hasard, et dont "Pourquoi je suis juif" sera un peu comme la suite en 1927.

Nous vous en présentons ici un petit extrait  Fleg

  L'enfant prophète
« Ah ! Ces pratiques, ces fêtes, si c'était pour faire mieux penser au Messie ! Pour l'aider à venir plus vite ! Pour que Dieu l'envoie plus vite !

Alors, notre religion deviendrait la religion du Messie, du Messie de la Paix et de la Justice, de Celui qu'aujourd'hui tout le monde attend ! ...

Et tout deviendrait clair ! On comprendrait tout !... Ainsi, par exemple, à Pâque…

A Pâque, la mer Rouge, ce serait le sang de toutes les guerres que le Messie doit traverser pour venir ! A Kippour, le Jeûne, ce serait pour expier nos péchés, parce que nos péchés empêchent le Messie de venir. A Rosh Hachana, la trompette... on la sonnerait pour appeler le Messie. A Souccoth, la palme, on l'agiterait pour tous les prophètes de tous les peuples qui ont annoncé le Messie. Et le repos du Sabbat : ce serait pour fêter le repos que le Messie, un jour, donnera au monde ! ...

On mangerait, on vivrait autrement que les autres, mais on saurait pourquoi : pour conserver la race qui doit enfanter le Messie. On ferait renaître la Palestine, pourquoi ? Parce que c'est en Palestine qu'il doit naître. On renoncerait au mal, on cesserait de mentir, de duper, de convoiter, de voler, de tuer et de blasphémer, pour se préparer à le recevoir, pour se rendre digne de le recevoir. On aimerait son prochain comme soi-même, on aimerait Dieu de tout son coeur, de toute son âme et de tout son pouvoir, pour mériter de voir le règne du Messie, de sa paix, de sa justice et de son amour...

Voilà à quoi j'ai pensé, Monsieur le Rabbin. Eh bien, si c'était ça le Judaïsme, ne croyez-vous pas qu'on le comprendrait ? Et que tous les Juifs redeviendraient Juifs ? Vous m'avez dit, quand je vous ai vu pour la première fois : "Tout vrai Israélite est un prêtre." Si tous les vrais Israélites devenaient des prophètes, Monsieur le Rabbin, des prophètes de la Paix et de la Justice, de vrais prophètes du Messie, ne croyez-vous pas, Monsieur le Rabbin, que tous les vrais hommes deviendraient juifs ? »

Il ne fait plus son sourire de côté, le rabbin.
Il a une larme, oui, une larme qui brille au coin de son oeil ; et il l'essuie en tremblant, de son petit doigt...
Il me regarde, il regarde le plafond, il soupire, et il dit :

- « Encore un réformateur ! ... »
Et il sourit. Et il ajoute :
- « Quel âge avez-vous, mon enfant ?
- Quinze ans bientôt.
- Quinze ans ! Gardez-les, mon ami, gardez-les. Au temps de Moïse, on pouvait être prophète à quatre-vingts ans ! De nos jours, pour être prophète, il faut avoir quinze ans! »

                                                                                                              Edmond Fleg

 Vous pouvez trouver un extrait de "Pourquoi je suis juif" à droite sur ce blog dans  les "Pages" .
Le numéro 361 de la revue SENS (revue de l'Amitié Judéo-chrétienne de France") a publié au mois de Juillet 2011 des correspondances avec Edmond Fleg d'un certain nombre d'interlocuteurs. Vous pouvez en trouver une présentation sur le site de l'AJCF.

 

 

       

Partager cet article

Repost0

commentaires

TC 18/01/2012 10:16


Magnifique, merci Pierre pour ce texte qui illumine ma journée

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche