Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 08:21

Le dimanche 5 mai 2013, les membres de la Qehilla (communauté catholique hébréophone) de Jérusalem et les amis du vicariat Saint-Jacques se sont réunis à la Maison de Saint Siméon et Sainte Anne, afin de célébrer la fête de Saint Jacques. Le célébrant principal était le Père Pierbattista Pizzaballa, Custode - chef des Franciscains en Terre Sainte. Le responsable de la Communauté est le Père David Neuhaus, jésuite israélien, responsable pour les communautés d'expression hébraïque en Israël.

"L’association catholique appelée l’Oeuvre Saint Jacques a été fondée en 1955, en vue de former des communautés catholiques hébréophones dans l’Etat d’Israël. Saint Jacques était à la tête des disciples de Jésus à Jérusalem aux temps apostoliques. Juif pieux, il s’était efforcé de créer une communauté composée de juifs et de non juifs, unis par leur foi en Jésus (cf. Actes 15). La tradition chrétienne le tient pour le premier évêque de Jérusalem.".

Il est de tradition que chaque année, lors de la fête de Saint Jacques, l'Eglise de Jérusalem, Patriarcat et Custodie, se déplacent à la Qehilla de Jérusalem pour honorer Saint Jacques avec les amis du Vicariat Saint Jacques pour les communautés hébréophones.

L'an dernier, le dimanche 6 mai 2012, c'est son Excellence Mgr William Shomali, vicaire patriarcal pour Jérusalem qui avait rendu visite à la communauté catholique hébréophone de Jérusalem, pour fêter St Jacques, saint patron des communautés catholiques hébréophones en Israël et de tout le diocèse du Patriarcat latin.

Dans son homélie, l’évêque a exprimé sa joie de pouvoir prier à la Qehilla et a souligné l’importance de celle-ci au sein de l’Eglise de Jérusalem. Il a parlé des origines de la communauté de langue hébraïque dans la première Église de Jérusalem, dont les membres étaient des juifs qui croyaient en Jésus. Il a également évoqué l’unité qu’elle forme aujourd’hui avec la communauté de langue arabe, les deux donnant le même témoignage du Messie, en deux langues au sein de deux sociétés – arabe et juive – en Terre Sainte.

Les communautés arabophone et hébréophone sont "semblables aux deux poumons par lesquels respire l'Eglise en Terre Sainte" a-t-il notamment affirmé. Voici le début de son homélie :

"Chers frères et sœurs,

Je suis plein de joie de pouvoir fêter avec vous la fête de Saint Jacques, patron de votre kehilla et de tout votre vicariat. Je voulais depuis longtemps être parmi vous et prier avec vous, et il semble que Dieu ait exaucé ma demande. Votre kehilla est importante pour l’église de Jérusalem. Importante, non par le nombre de ses fidèles, mais par la signification que revêt votre présence ici. Vous constituez la continuation de la première église, issue du judaïsme. De plus, nos communautés, arabophone et hébréophone, sont semblables aux deux poumons par lesquels respire l’église de Terre Sainte. Ou, selon la métaphore qui se trouve dans la lecture d’évangile de ce jour, nous constituons deux sarments recevant leur sève et leur force de la même vigne, laquelle est Jésus le Christ notre Sauveur. Je prie pour que vous continuiez à témoigner de Jésus Christ au sein de la société juive israélienne.

Ce n’est pas là une mission facile, pas plus qu’elle ne fut facile à l’apôtre Paul. C’est ce même Paul qui est au centre de la première lecture de ce jour. Après sa surprenante conversion, il se heurte à une résistance farouche de la part de ses frères juifs. Cependant celui qui se heurte à une résistance croît aussi en force avec l’aide du Saint Esprit. Nombreux furent parmi les Juifs et parmi les nations ceux qui découvrirent grâce à lui que Jésus est le Messie. Les difficultés et les défis qui se trouvent sur notre route, ne doivent pas nous décourager. Le fait que nous constituons une petite minorité, parmi les Musulmans comme parmi les Juifs, ne doit pas susciter en nous de complexe, ni nous porter au découragement.

La première communauté de Jérusalem était pleine de force malgré ses faiblesses et le petit nombre de ses fidèles. En cette période, elle prit de l’assurance sous l’action de l’Esprit Saint : « A cette époque, l’église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie. Elle se construisait et avançait dans la crainte du Seigneur, et croissait en nombre sous l’encouragement de l’Esprit Saint » (Actes 9 :31)."

 

Pour lire le texte entier de l'homélie : cliquer ici

Si vous voulez connaître le Vicariat Saint Jacques pour les Catholiques de langue hébraïque en Israël : cliquer ici.

Pour comprendre l'icône ci-dessous, voir ici.

"Il a voulu ainsi, à partir du juif et du païen, créer en lui un seul homme nouveau, en établissant la paix" (Ephésiens 2,15)

"Il a voulu ainsi, à partir du juif et du païen, créer en lui un seul homme nouveau, en établissant la paix" (Ephésiens 2,15)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche