Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 15:39

Mais rien n'empêche de venir voir de quoi il rerourne !

Car c'est bien d'un repas de shabbat culturel dont il s'agit, auquel nous invite le CCAN (Centre culturel André Néher) à Nantes.

Shabbat culturel russe 
 qui aura lieu

le Samedi 9 Décembre à 13h15 au CCAN

6 impasse Copernic à Nantes

Vous trouverez en pièce jointe le bulletin d'inscription - à renvoyer le plus vite possible, accompagné de votre règlement. Vous pourrez ainsi bénéficier d'un tarif réduit (et aiderez les cuisinières bénévoles à planifier le repas!)

La partie plus directement "culturelle" sera assurée par

Madame Sasha Leizerov

 sur le thème "Les juifs de Russie"

autour d'un repas de shabbat russe, évidemment.

 

 

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 14:20

la conférence donnée

demain soir 30 novembre à 20 h 30 par 

Hervé élie BOKOBZA

au CCAN

6 impasse Copernic à NANTES

à propos de 

La Transmission dans la tradition juive

pour les détails voir ici sur ce blog

 

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 12:08

Dès ce matin, lundi 20 novembre, la chaîne "Toute l'Histoire" présentait à 10 h 19, un documentaire d'Yves Azéroual sur "Ytzhak Rabin, le guerrier de la paix". Vous pourriez le retrouver en replay si votre box vous le permet.

Demain mardi 21 novembre :

- sur France 3, mais à 02 h 35, un documentaire de Michael Prazan : "Vichy, la mémoire empoisonnée". Voir une présentation sur Akademscope.

- sur France 2, à 20 h 50 : soirée documentaire : Le III° Reich, avec à 20 h 55 le documentaire "Jeunesses hitlériennes, l'endoctrinement d'une nation" et à 22 h 55 un documentaire sur "Martha Goebbels, la première dame du III° Reich" (Akademscope)

Jeudi 23 novembre

-  sur France 3, à 22 h 55 : documentaire : "Klaus Barbie. Un procès pour mémoire", de Jérôme Lambert -  présentation Akademscope

- sur France 5, à 01 h 10 : documentaire : "La Deuxième guerre mondiale", d'Isabelle Clarke - présentation  Akademscope

- sur France 3, à 00 h 40 du vendredi : documentaire : "T4, un médecin sous le nazisme - présentation et bande-annonce Akademscope

- sur Arte, à 9 h 24 : documentaire "Guerriers d'Allah en Europe" d'Ahmet Senyurt - présentation et bande-annonce  Akademscope

- sur Arte à 06 h 40 : documentaire : "Charlie Chaplin tourne Le Dictateur" de Serge Viallet - présentation et bande-annonce Akademscope

Vendredi 24 novembre

- sur "Toute l'Histoire",  à 08 h 13 : documentaire "Négationnnistes, les incendiaires de la mémoire", de Chantal Picault - présentation et bande-annonce  Akademscope

- sur "La chaîne Histoire", à 10 h 00 : documentaire : "La magie du journal d'Anna Frank", de Simonka de Jong - présentation Akademscope

Merci à Akademscope, "l'agenda de tous les événements culturels", de nous alerter chaque semaine sur les expositions, émissions, manifestations culturelles de tous ordres, que nous permettons de relayer, au moins pour la télévision, puisque ces programmes sont accessibles quasi à tout le monde.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 11:28

Le Centre culturel André Néher (CCAN, 6 impasse Copernic à NANTES), nous signale la conférence donnée par

Rémi HUPPERT

le jeudi 23 novembre à 20 h 30 

sous le titre :

            "La partition de l'exil"

Vous avez déjà pu apprécier Rémi HUPPERT,  au CCAN il y a un an lors du Shabbat culturel chinois. Il nous avait parlé des juifs de Chine, et particulièrement à Harbin 
Il nous relatera le parcours artistique, social et affectif du compositeur Alexandre Tansman, en redonnant une présence vibrante à cette vie d'amitiés et de solitude créatrice.

Pour en savoir plus : site du CCAN

 

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 11:19

C'est un thème central dans le Judaïsme et aussi dans le christianisme (cf.par exemple 1Co 15,3 : "Je vous ai transmis en premier lieu ce que j'avais moi-même reçu"...)

Dans notre programme d'année, il était prévu une conférence par Claude Riveline sur ce thème de la transmission. Malheureusement notre conférencier ne peut pas assurer cette prestation à la date initialement prévue.

La conférence aura tout de même bien lieu  : Claude Riveline sera remplacé à la même date et sur le même thème par

Hervé élie BOKOBZA

qui nous parlera de la transmission de la tradition dans le monde juif, et de la fidélité ou non à cette tradition

Hervé élie Bokobza est né en 1967 à Boulogne-Billancourt (92). Après une formation supérieure talmudique et rabbinique en France et aux Etats-Unis, il a publié quatre ouvrages importants en hébreu, consacrés au Talmud et aux Sages d'Israël. Il a publié en 2009 "L'Autre" (l'image de l'étranger dans le judaïsme) et en 2008 "Israël-Palestine, la paix à la lumière de la Torah" (avec une préface de Philippe Haddad). Il est enseignant et conférencier à Paris, auprès notamment du Centre communautaire de Paris.

 

 

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 12:09

On pourrait dire que c'est une manière de sensibiliser les auditeurs d'une radio aux besoins financiers de la station.

En l'occurrence, il s'agit de Radio FIDELITE, qui organise cette année son 9ème RADIO DON, et particulièrement le vendredi 10 novembre.

Cette année, il s'agit de lancer le financement participatif de trois projets, pour le renouvellement de ses trois émetteurs, de son équipement de production et de diffusion et de son parc informatique.

Depuis 31 ans, Radio Fidélité émet sur trois fréquences, comme vous l'indique le bandeau ci-dessus  (103,8 à Nantes, 92,5 à Pornic et 97,2 à Châteaubriant), et cela grâce à la générosité de ses donateurs, heureux de bénéficier d'une radio de proximité, porteuse de sens et d'espérance.

Ce vendredi, Radio Fidélité proposera sur son antenne plus de 15 heures de direct pour mobiliser ses auditeurs, avec des interviews, des témoignages, des rencontres avec ses donateurs. 

Les promesses de dons se feront en temps réel (au 02 40 69 27 27), sur son site internet (radiofidelite.fr/fr) ou par courrier (au 26 rue Nicolas Appert - BP 28512 - 44185 Nantes cedex 4).

En savoir plus sur les projets de financement participatif : lire ici.

 

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 12:47

Le Centre Culturel André Néher (CCAN) nous propose de nous retrouver

demain soir 5 novembre  à 18 h 00

au cinéma le KATORZA (3 rue Corneille, NANTES)

pour voir le film :

BROOKLYN YIDDISH

dont voici le synopsis :

Borough Park, quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn. Menashé, modeste employé d'une épicerie, tente de joindre les deux bouts et se bat pour la garde de son fils Ruben. En effet, ayant perdu sa femme, la tradition hassidique lui interdit de l'élever seul.

Mais le Grand Rabbin lui accorde de passer une semaine avec son fils ; l'ultime occasion pour Menashé de prouver qu'il peut être père dans le respect des règles de sa communauté.

On peut trouver ici la bande-annonce.

Présentation sur le site de l'Arche (media du Fonds Social Juif Unifié)

Ce film a été sélectionné au Festival du cinéma américain de Deauville 2017 où il a remporté le Prix du Jury, ex-aequo avec A Ghost story.

Sortie en France : 25 octobre 2017

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 13:46

2017, année LUTHER

Beaucoup d'événements ont célébré le 500ème anniversaire de la Réforme, un peu partout dans le monde, et notamment à Nantes, ville de l'Edit (de Nantes), qui a reçu le label de ville européenne de la Réforme (avec cinq autres villes françaises). Beaucoup d'entre nous ont pu participer à diverses manifestations : culturelles, musicales, religieuses et oecuméniques.

Dans le cadre de la célébration des 500 ans de la Réforme, les Protestants ont convenu qu'il n'était pas possible de passer sous silence les violents écrits anti-judaïques de Luther, rédigés quelques années avant sa mort.

C'est  ainsi que l'Union des Eglises Protestantes d'Alsace-Lorraine a organisé mercredi 7 juin 2017 au siège du Conseil régional à Strasbourg une manifestation autour du thème : "Luther, les Juifs et nous aujourd'hui", suivie d'une déclaration de l'Union des Eglises protestantes d'Alsace-lorraine (UEPAL) condamnant ces écrits anti-judaïques.

Cette déclaration, nous voulons vous la faire connaître, parce que, oui vraiment, elle a quelque chose d'historique, comme le reconnaît Philippe Richert, président de la Région Grand-Est (source : actuj.com) :

« Il n'est pas dans mes habitudes de dire d'un événement qu'il est historique. Mais ce qui se passe ce soir n'est pas un petit événement », a souligné dans son introduction Philippe Richert... Lui-même protestant, il a salué, devant les plus de 200 personnes (en majorité protestantes) réunies dans l'hémicycle du Conseil Régional, la recherche de « justice et de vérité » qui caractérise la démarche des protestants d'Alsace et de Moselle, une terre où le protestantisme - surtout luthérien - est solidement enraciné depuis cinq siècles. Il a en effet fallu du courage aux protestants pour renoncer à l'idéalisation de leur grande figure fondatrice et pour regarder en face et dénoncer sans faux fuyant « les terribles violences verbales de Luther contre les Juifs », selon les mots de Christian Albecker, président de l'Uepal.

Marc Lienhard, pasteur, universitaire et spécialiste mondialement reconnu de Luther a prononcé une conférence aussi engagée qu'érudite sur l'antisémitisme virulent de Luther, du vieux Martin Luther plus précisément. Avant d'évoquer chronologiquement les écrits du père de la Réforme, Marc Lienhard a avancé quatre remarques importantes : les Juifs sont chez Luther un sujet central ; Luther n'a pas rencontré de Juifs et a donc parlé sur ces derniers et non pas avec eux ; dans son entourage, presque tout le monde partageait ce regard hostile ; il s'est surtout exprimé sur les Juifs en tant que commentateur de deux Testaments.
Marc Linhard a ensuite évoqué les premiers écrits de Luther sur les Juifs qui, à l'instar de « Que J.C. est né Juif » (1523), condamne par exemple les accusations  délirantes de meurtres rituels et invite les chrétiens à « les traiter comme des frères ». « Le premier Luther voulait certes convertir les Juifs, mais par la parole et non par la contrainte », a rapporté ce pilier du protestantisme alsacien. Il a ensuite expliqué que le regard porté sur les Juifs se modifie à partir de 1530, quand Luther réalise que les Juifs ne se convertissent pas. Cette hostilité culminera en 1543, trois ans avant sa mort, par la rédaction de trois textes extrêmement antisémites – le plus connu s'intitule « Des Juifs et de leurs mensonges » – dans lesquels il regrette sa tolérance passée et évoque le caractère « dangereux et démoniaque » des Juifs. Il proposa aux autorités de brûler les synagogues et d'interdire aux rabbins d'enseigner et émit le souhait de les voir « partir dans leur pays, à Jérusalem ». Il a terminé son allocution en se félicitant du profond changement de la relation aux Juifs et au judaïsme des églises protestantes initié après la Seconde Guerre mondiale et renforcé depuis les années 1980.
 « Nous accueillons cet événement avec une fraternelle gratitude, a déclaré le grand rabbin René Gutman, à l'issue de la conférence. C'est un moment essentiel dans les relations entre protestants et juifs qui s'inscrit dans la continuité de l'esprit de la conférence de Seelisberg de 1947. » Il a rendu hommage aux nombreux protestants qui sont venus en aide aux juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. ».

Parce qu'en effet, nous n'oublions pas, comme le rappelait, Philippe Richert :

"Pendant ce temps, il y avait des pasteurs et des hommes qui luttaient, pied à pied, risquant tout, osant tout, ne craignant rien. Ils s'appelaient Dietrich Bonhoeffer. Ils s'appelaient Martin Niemöller. Ils s'appelaient Karl Barth. Et ils s'appelaient aussi Paul Tillich, chassé de l'université pour avoir pris la défense d'étudiants juifs. Et c'est chez Luther,.. que ces théologiens et ces pasteurs d'exception sont allés chercher les raisons les plus profondes d'aimer les juifs plutôt que de les haïr. Avaient-ils connaissance de ses écrits les plus anti-judaïques ? Bien sûr que oui. Mais ils  n'avaient retenu de Luther que son appel à retourner à l'Évangile. A l'Évangile et à lui seul. C'est-à-dire à ce texte puissant qui appelle, comme le soulignera Karl Barth avec force tout au long de sa vie, à réaliser et à accomplir la loi de Moïse. Jamais à l'abolir."

Vous pouvez lire l'intégralité de  l'intervention de M. Philippe Richert, Président de la Région Grand-Est, ici.

Mais n'oubliez surtout pas de lire la déclaration en pièce jointe.

Bon 500ème anniversaire à nos amis protestants !

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 17:58

Habitués à entendre parler souvent ici des fêtes juives, permettez  que pour une fois nous mettions en valeur une fête chrétienne.

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. C'est une solennité célébrée le 1er novembre par l'Eglise catholique latine et différentes dénominations protestantes et le premier dimanche après la Pentecôte par les Eglises catholiques orientales de rite byzantin et l'Eglise orthodoxe en l'honneur de tous les saints, connus et inconnus, foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.
Fra Angelico

Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », et nous sont donnés en modèles, l’Eglise sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l'Evangile et au service de tous. C’est bien pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.
Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté : "Soyez saints, car je suis saint, moi, le Seigneur votre Dieu" (Lévitique 19,1), sainteté à chercher par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

La fête de la Toussaint est inséparable du jour de prière pour les défunts, que l’Église commémore le 2 novembre. La première célébration s’est vécue dans la joie; la seconde est plus en lien avec les souvenirs envers ceux que nous avons aimés.

Les sources pour vous informer sur cette fête sont nombreuses, mais nous vous recommandons particulièrement le site de la Conférence des évêques de France, site officiel de l'Eglise Catholique en France, qui a réalisé tout un dossier à l'occasion de cette  fête. N'hésitez pas à vous y rendre et à cliquer sur les différentes propositions qui vous sont faites :

- qu'est-ce que la Toussaint ?                       - d'où vient la fête de la Toussaint ?

- qu'est-ce que la sainteté ?                          - le culte des saints chez les chrétiens

- Toussaint ou Halloween ?      etc..

Vous pouvez aussi obtenir de la documentation sur le site du Cybercuré, vers lequel nous vous avons déjà renvoyés plusieurs fois et qui est toujours de bonne qualité.

Mais plus proche de nous, ne manquez surtout pas l'interview par Maddy Verdon sur Radio Fidélité du Père Hubert VALLET, à propos de la Communion des Saints.

Vous trouverez les dates de diffusion ici.

Belle Fête de la Toussaint !

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 10:17

On nous demande de vous indiquer le changement de date de la conférence sur Einstein, qui n'aura donc pas lieu le 26 octobre mais le

6 novembre 2017

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche