Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 18:22

Dans le cadre du cycle "Le Temps et le Judaïsme",

Meïr Siboni invite Jacques Levy-Vehel à faire une conférence sur Einstein

le Jeudi 26 Octobre à 20h30 au CCAN

La conférence :

Einstein a révolutionné la façon d'appréhender le temps en élaborant la théorie de la relativité restreinte. En montrant que la durée d'un même événement peut varier suivant l'observateur. Il a ouvert la voie à de nombreuses applications actuelles, comme le GPS.
Dans la tradition juive, le temps est aussi, dans un certain sens, relatif.
La conférence explorera certains aspects de la relativité du temps impliqués par le travail d'Einstein et tracera quelques parallèles avec la relativité du temps hébraïque.

Le conférencier :

Jacques Lévy Véhel est  diplômé de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications, et Docteur en Mathématiques. Il a effectué l'essentiel de sa carrière comme Directeur de Recherches à l'Institut National de le Recherche en Informatique et Automatique (INRIA), avant de fonder la société Case Law Analytics, qui propose des outils d'intelligence artificielle pour la quantification du risque.

 

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 11:33

Demain soir, 17 octobre, la chaîne de télévision C8 propose une soirée documentaire sur le Nazisme et les drogues.

- à 21 h   Hitler junkie de Christian Huleu

- à 22 h   Nazies junkies de Christian Huleu

et à 23 h 15, un documentaire de Guy Lagache, sur les milliers de français qui ont suivi Hitler : Nazis français, nazis allemands, de la fuite à la traque

en lire plus sur Akademscope,  le calendrier de tous les événements juifs.

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 11:42

C'est la fin des fêtes d'automne mais c'est surtout la fin du cycle de lecture de la Tora et le début du nouveau cycle : c'est la fête de la Tora, ou plus exactement de "la joie de la Tora" (Sim'hat Tora).

Elle a lieu le 23 Tichri, en conclusion de la fête de Souccot,

cette année vendredi 13 octobre 2017 (début jeudi 12 au soir).

 Sim'hat Tora n’est pas d’origine biblique. Cette fête ne vient pas non plus du Talmud. Elle est liée, en fait,  au cycle des lectures de la Tora. Elle est apparue vraisemblablement au IXème siècle. Sim'hat Tora clôture le cycle annuel de lecture de la Tora. Au cours de cette fête on remercie Dieu pour le don de la Tora, au moment où recommence le nouveau cycle annuel de lecture..

Sim'hat Tora se caractérise par un office particulièrement joyeux.

Après avoir enchaîné la lecture des derniers versets du Deutéronome (dernier livre de la Tora) et les premiers de la Genèse ("Au commencement..."), tous les rouleaux de la Tora sont sortis de l'arche sainte et portés par les fidèles, grands et petits, qui tournent sept fois autour de l'estrade de lecture (la bima), chantant et dansant en joyeuse procession. En Israël, ces processions débordent souvent dans les rues. C'est en effet l'occasion de grandes réjouissances dans les communautés juives d'Israël et de la Diaspora à travers le monde.

Après les "jours redoutables" de Roch haChana et de Kippour, les fêtes de Tichri, dans le calendrier hébraïque, s'achèvent dans la joie de Soukkot et de Sim'hat Tora : c'est la joie de la lecture de la Tora !

Vous pouvez vous rendre sur le site de l'Amitié judéo-chrétienne de France à l'adresse suivante : AJCF. Vous y trouverez quelques informations sur le sens de cette fête et notamment un renvoi au site d'Akadem, le campus numérique juif, pour une conférence du rabbin Philippe Haddad, que nous connaissons bien à Nantes : Sim'hat Tora : la Tora au bout du rouleau.

Pour avoir une idée de la joie immense de cette fête autour des rouleaux de la Tora, vous pouvez regarder cette vidéo :

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 15:45

Vous connaissez l'expression "Tout ce que vous auriez  toujours voulu savoir sur..."

Et bien, à l'AJC Nantes, vous n'aurez pas ce genre de regret. Car nous vous proposons, à propos du Talmud

"Tout ce que vous aimeriez savoir sur le Talmud"

une conférence par le Rabbin Yeshaya Dalsace, de la Communauté Massorti de l'Est Parisien.

dimanche 15 octobre 2017 à 18h00

à la Maison Saint Clair

7 chemin de la Censive du Tertre

44300 Nantes

Profitez-en.... Vous ne le regretterez pas !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 09:41

 

 

 

Au cours de cette année 2017-2018, l'émission "Juifs & Chrétiens en dialogue" va pouvoir vous faire partager la richesse de quelques unes des conférences du Campus numérique juif "AKADEM" grâce au partenariat signé entre Akadem et Radio Fidélité

 

C'est ainsi que la semaine du 2 au 8 octobre, vous entendrez la conférence de Claude Riveline intitulée "Kippour, Souccot de la joie à la joie"

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 14:51

Yom Kippour est le jour de la repentance par excellence, considéré comme étant le jour le plus saint et le plus solennel de l'année juive.

Son thème central est le pardon et la réconciliation.

C'est le dixième des jours de pénitence commencés avec Roch haChana.

Cette année Yom Kippour se célèbre

samedi 30 septembre  donc jour de shabbat

(mais, comme toutes les fêtes juives,

Kippour commence la veille au soir.)

assemblee kippour

Par les résolutions de nos coeurs de réparer le mal commis,

de regretter sincèrement nos mauvaises actions

et de décider fermement de nous amender,

D.ieu consent encore et toujours à nous accorder son pardon.

 

Les textes rabbiniques précisent que Yom Kippour permet à l'homme

d'expier ses péchés contre Dieu,

mais pas vis-à-vis de son prochain.

C'est pourquoi, chacun s'engage

à résoudre les conflits et disputes au plus tard la veille du jeûne,

afin de pouvoir chanter avec de bonnes intentions

le merveilleux chant du "Kol Nidré" qui commence l'office de Kippour.

Kippour n'a de sens, disent les Sages,

que dans la mesure où un homme s'est réconcilié avec son prochain.

On observe en ce jour un jeûne de 25 heures,

du coucher du soleil à l'apparition de trois étoiles le lendemain,

au cours duquel on prie avec une ferveur toute particulière.

Ce jeûne, contrairement aux autres jeûnes,

est le seul à avoir préséance sur le Shabbat.

Donc, lorsque Kippour tombe un Shabbat, comme cette année,

on jeûnera quand même.

Chofars Kippour

(le son du chofar, surtout associé à Roch haChana, marque aussi la fin du jeûne solennel de Kippour)

"Le verbe k.p.r signifie "couvrir".

Nous le rencontrons la première fois

lorsque l'Eternel demande à Noé à propos de l'arche :

"Tu la recouvriras à l'intérieur et à l'extérieur par de la poix." (Gn 6,14).

Parmi les éléments du sanctuaire portatif du désert,

la Bible fait mention du kaporeth, traduit par "propitiatoire"

qui était le couvercle posé sur l'Arche d'Alliance

qui contenait les Tables de la loi (Ex 25,17).

Kippour est lié au recouvrement,

comme lorsqu'on parle du recouvrement d'une dette;

Le concept de recouvrement implique ainsi un acte positif

de rassemblement de souvenirs à effacer et de conduites à corriger

plutôt qu'une simple occultation liée à l'oubli.

Seul le travail de mémoire peut engendrer l'expiation,

et donc la revirginisation de la conscience morale

et de la ferveur religieuse."

(Ph. Haddad : "Pour expliquer le judaïsme à mes amis" pp. 127-128)

Pour approfondir

(AJCF nationale)  sur le chant du Kol Nidré : http://www.ajcf.fr/spip.php?article 558

 Akadem, le campus numérique juif, propose plusieurs conférences qui pourraient vous intéresser, sur la compréhension des fêtes de Roch HaChana et de Kippour:

                        http://www.akadem.org/sommaire/themes/vie-juive/les-fetes/roch-

Nous envoyons à nos amis tous nos voeux les plus chers pour

YOM KIPPOUR

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 18:58

La chaîne de télévision KTO diffuse un documentaire qui pourrait intéresser beaucoup d'entre nous, impliqués oui non dans le dialogue judéo-chrétien.

"Ce documentaire, nous rappelle Maddy Verdon, présidente de l'AJC Nantes, rend compte du chemin parcouru par les Juifs et le Chrétiens depuis la rencontre de Seelisberg en 1948 et la déclaration Nostra Aetate de Vatican II jusqu'à aujourd'hui.
Vous pourrez y voir le Frère Louis-Marie Coudray, directeur national du Service pour les Relations avec le Judaïsme à la Conférence des Evêques de France, Jacqueline Cuche, présidente de l'Amitié Judéo Chrétienne de France mais aussi la rencontre des jeunes à Paray le Monial, rencontre organisée par Thierry Colombié (qui fait partie de notre association) ainsi que par la Communauté de l'Emmanuel et le diocèse d'Autun."

A partir de la présentation, au Vatican, du nouveau document du Saint-Siège sur le judaïsme,"Les dons et l´appel de Dieu sont irrévocables (Romains 11, 29)" et de la déclaration rabbinique orthodoxe sur le christianisme en 2015, le documentaire donne à voir de nouvelles collaborations spirituelles entre les deux traditions religieuses au service de toute humanité. En confrontant la parole des experts, des autorités religieuses  le film s´interroge sur les dynamiques qui ont dû être mises en oeuvre de part et d´autre en arriver à un stade de confiance en la complémentarité des rôles spécifiques de chacune des religions. UNE COPRODUCTION KTO/MAYDIA PRODUCTION 2016 - réalisé par Guillaume Dutey Harispe.

 
Voici les horaires de rediffusion afin que chacun puisse profiter de cette émission de KTO intitulée "Qui sont ceux-là pour toi ?" et sous-titrée "Juifs et catholiques" :
 
- jeudi 21/9 à 14h30
- vendredi 22/9 à 7h50 et 22h25
- dimanche 24/9 à 16h05
- lundi 25/9 à 14h30
                                            Le document dure 52 minutes.

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 16:11

Le rythme de l'année juive nous introduit dans la "sanctification du temps". Dieu adresse à son peuple de "saintes convocations" pour le rencontrer. C'est le sens de toutes les fêtes célébrées par le peuple juif.

L'année juive, commençant en automne, ne coïncide pas avec l'année du calendrier civil qui débute le premier janvier.

Le calendrier juif se réfère à la création du monde : l'an 3760 avant notre ère, selon la tradition juive. L'an 2017 de l'ère chrétienne correspond ainsi à l'an 5777 selon le calendrier juif, et l'an 5778 commence cette année le 21 septembre 2017 (début de la fête demain soir mercredi).

Conformément au livre de la Genèse (1,5) : "Il y eut un soir, il y eut un matin", le jour commence à l'heure du coucher du soleil  et se termine à l'heure du coucher du soleil du jour suivant. C'est pourquoi le shabbat et les fêtes commencent toujours la veille au soir.

L'année juive débute donc en automne, au mois de Tichri (septembre/octobre), qui est le mois des grandes fêtes : notamment deux fêtes dites "austères" : l'ouverture de l'année (Roch HaChana), et  le jour du Grand Pardon (Yom Kippour) ; et  une fête de pélerinage (où l'on devait se rendre au temple de Jérusalem) : la "fête des cabanes" (Soukkot).

 

Roch HaChana ("l'ouverture de l'année", la tête de l'année).

Cette fête est l'anniversaire de la création. C'est aussi et surtout un jour de jugement (plus exactement  un jour prolongé de quarante-huit heures, comprenant deux nuits et deux jours), où Dieu passe en revue toutes ses créatures comme le berger compte ses brebis. Une pratique associée à cette fête consiste à tirer d'une corne de bélier, le Chofar (en souvenir du bélier qu'Abraham offrit en sacrifice à la place de son fils Isaac ; voir Genèse 22), des sons alternativement violents, plaintifs et stridents qui secouent les fidèles de leur torpeur et les incitent au repentir.

Dix jours de pénitence sont accordés pour se repentir, pour faire des démarches effectives de réconciliation, obtenir le pardon de Dieu et mériter d'être inscrit au "Livre de la Vie".

On appelle ces dix jours les "jours redoutables", car l'homme est en quelque sort en suspens. De quel côté il va vasculer ? Au jour de Kippour, sera-t-il inscrit sur le livre de la Vie ? Mais ce sont surtout des jours "favorables", donnés à chacun pour demander et obtenir le pardon de Dieu.

Les paragraphes en couleur ci-dessus proviennent en grande partie du livre "En dialogue avec le judaïsme" de Thierry Legrand (éd.), Blaise Chavannes et Gérard Janus, aux éditions Olivétan, que nous remercions bien volontiers.

Vous pouvez écouter cette semaine sur Radio Fidélité l'interview par Maddy Verdon du Rabbin Philippe Haddad à propos de ces fêtes de Tichri qui débutent l'année juive. C'est encore possible sur Nantes 103.8, Pornic 92.5 et Châteaubriant 97.2  - dimanche 24 septembre à 10 h.

Mais il est également possible de réentendre en podcast sur le même thème le rabbin Mickaël Azoulay ici.

Nous souhaitons à nos amis juifs

une excellente nouvelle année 5778

Que cette année soit, pour chacun, aussi douce que la pomme trempée dans du miel 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 15:53

Juste quelques indications parmi d'autres... pour cette semaine

- mardi 12 septembre 2017 , pour ceux qui ont la chaîne "Toute l'histoire", à 18 h 04

               Documentaire : Le Ghetto de Venise, d'Emanuela Giordano

               voir la présentation sur Akademscope.

- mardi 12 sur la chaîne Numéro 23 à 20 h 55

            Le triporteur de Belleville, film de Stéphane Kurc

               avec Lorànt Deutsch, Romane Bohringer, Mathias Mlekuz -

               présentation sur Akademscope, avec un  petit extrait. 

- mercredi 13 : sur ARTE, à 9 h 20

            Sigmaringen, le dernier refuge, film de Serge Moati

               voir la présentation sur Akademscope.

- jeudi 14, sur Toute l'histoire, à 20 h 45

               Documentaire : Album d'Auschwitz - voir la présentation sur Akademscope.

- vendredi 15 , sur Toute l'histoire, à 23 h 26

               Documentaire : Les juifs de Russie, d'Alexandre Dolgorouky

               voir la présentation sur Akademscope.

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 22:05

Dans un article produit par Radio Vatican, on nous dit que : "Le Pape François a reçu le 31 août 2017 au Vatican une délégation de rabbins, membres de la conférence des rabbins d’Europe, du conseil rabbinique d’Amérique et du grand Rabbinat d’Israël. Ils sont venus à Rome pour une rencontre avec la commission du Saint-Siège pour les rapports religieux avec le judaïsme. A cette occasion, ils ont remis au Pape un document intitulé Entre Jérusalem et Rome, fruit de leur travail. L’occasion pour le souverain pontife de saluer le dialogue toujours plus profond entre l’Eglise et le monde hébraïque. 

En les accueillant, le Saint-Père s’est félicité que l’Église catholique et le judaïsme traversent un moment fécond de dialogue. Un dialogue qui se matérialise dans ce document, intitulé Entre Jérusalem et Rome  et qui a été remis au Pape ce jeudi. «C’est un texte qui rend un hommage particulier à la déclaration conciliaire Nostra Aetate, dont le quatrième chapitre constitue pour nous la grande charte du dialogue avec le monde juif », a expliqué François. "La mise à jour progressive de Nostra Aetate a permis à nos rapports de devenir toujours plus amicaux et fraternels."

La déclaration conciliaire, a expliqué le Saint-Père « a mis en lumière que les fondements de la foi chrétienne se trouvaient déjà, selon le mystère divin du Salut, chez les figures des patriarches, de Moïse et dans les prophètes. La connaissance et l’estime mutuelle sont promues à travers le grand patrimoine spirituel que nous avons en commun, surtout par le biais des études bibliques et des rencontres fraternelles ». Le Pape a rappelé qu’au cours des décennies précédentes, catholiques et juifs ont pu se rapprocher en dialoguant de façon efficace et fructueuse.

Les catholiques, alliés et frères des juifs

Cette déclaration Entre Jérusalem et Rome ne masque pas pour autant les différences théologiques de nos traditions spirituelles, a poursuivi le Pape, mais elle exprime la ferme volonté de collaborer plus étroitement aujourd’hui et à l’avenir . «  Votre document s’adresse aux catholiques en les considérant comme des partenaires, des alliés, des amis et des frères dans la recherche commune d’un monde meilleur qui puisse apprécier la paix, la justice sociale et la sécurité », a précisé François. Le Pape a particulièrement insisté sur un des points du texte, à savoir l’affirmation selon laquelle les religions doivent utiliser le comportement moral et l’éducation religieuse pour être capable d’influencer et d’inspirer, à l’opposé de la guerre, la coercition ou la pression sociale.

François, en bénissant ses hôtes a souhaité enfin un « avenir plein d’espérance » et que juifs et catholiques puissent ensemble réaliser les projets de l’Eternel : des projets de paix et non de malheur ».

Avant de prendre congé de ses hôtes, le Saint-Père a transmis aux rabbins et à leurs communautés ses vœux pour le nouvel an juif qui aura lieu le 20 septembre prochain."

De cette rencontre le quotidien "La Croix" a réalisé, sous la plume de Mélinée Le Priol, un compte-rendu et une analyse plus détaillée et plus approfondie. Il y est précisé que le document "Entre Jérusalem et Rome" remis au pape François a été rédigé il y a déjà un an et demi, à l'occasion du cinquantenaire de Nostra Aetate. Daté du 10 février 2016, il avait été adopté quelques semaines plus tard par la Conférence des rabbins européens, puis approuvé par le Comité exécutif du Conseil des rabbins américains. Il offre un regard juif, plutôt rare, sur l’état du dialogue judéo-chrétien."

Ne manquez pas de prendre connaissance ici de cet article de "La Croix".

Et si vous voulez lire le document présenté au pape à destination des catholiques, intitulé "Entre Jérusalem et Rome", cliquez sur le titre, ou rendez-vous sur le site de l'Eglise catholique de France, ici.

Bonne rentrée à toutes et à tous

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche