Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 11:42

Tou Bichvat se fête cette année le 10 février 2020
mais comme toute fête juive,
elle commence la veille.
Son nom "Tou Bichvat"
signifie "15 du mois de Chevat". 

C'est le Nouvel An des arbres.
Elle a lieu au moment de la montée de la sève,
avant le bourgeonnement du printemps.
Il s'agit d'une fête chaleureuse,
en reconnaissance à D.ieu pour Sa création
et la jouissance qu'Il en accorde à l'homme.
Elle donne lieu à un repas dont la
succession des plats est bien ordonnancée.
Ce repas est composé
de 4 coupes de vin (blanc et rouge) ainsi que de 7 fruits. Bien sûr, chaque consommation
est précédée d'une bénédiction.
Cette fête n'est pas qu'une pure célébration écologique. Elle est une occasion de réfléchir
aux interrelations qui existent
entre l'homme, son D.ieu
et la nature dont il est reponsable.
"Car l'homme est un arbre des champs"
Deutéronome 20,19


A ne pas manquer, un dossier sur  Akadem.org

autour de la fête de Tou Bichvat : lire ici :

"Tou Bichvat, connaissance de l'arbre

et arbre de la connaissance"

 

 

Partager cet article

Repost0
7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 10:05

Le vernissage de l’exposition : « La France et l’apport des cultures juives de 1791 à nos jours » aura lieu au CCAN le dimanche 9 février à 15h30, en présence de Madame Claire Rubinstein, historienne, Présidente de la Commission Culture du B’nai B’rith France.

Cette exposition restera visible dans les locaux du CCAN, 6 impasse Copernic, jusqu’au jeudi 20 février aux horaires suivants :

– de 17h à 19h : lundi 10, mercredi 12, jeudi 13, lundi 17, mercredi 19,  jeudi 20 ;

– de 11h à 12h30 : le dimanche 16.

IMPORTANT : Des visites de groupe peuvent être organisées à la demande et éventuellement hors des horaires ci-dessus. Contacter Meïr Siboni au 06 46 21 53 09.

Vernissage exposition – Dimanche 9 février 2020 à 15h30

         en présence de Madame Claire Rubinstein

Historienne, Présidente de la Commission Culture du B’nai B’rith France.

Cette exposition a été conçue pour

"mettre en lumière l'intégration et la fidélité des Juifs à la France, depuis le 27 septembre 1791, date du décret de leur émancipation, jusqu'à nos jours",

précise Madame Rubinstein, qui commentera certaines de ces étapes.

 

De Jacob Kaplan à Simone Veil en passant par Jean Zay - Marcel Proust - Emmanuel Levinas - René Cassin - Raymond Aron -Georges Charpak,

ils sont nombreux  à avoir marqué de leur empreinte l’histoire et le destin de notre pays.

Entrée gratuite.

 

Partager cet article

Repost0
3 février 2020 1 03 /02 /février /2020 18:38

Conférence de Raphy Marciano

sur le thème "Juifs et Chrétiens, les promesses d'un dialogue"

mercredi 5 février 2020 à 2Oh30

au CCAN, 6 impasse Copernic à Nnates

Pour plus de précisions, lire l'annonce originale ici.

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 15:54
Au coeur de notre mission, à l'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes en cette saison 2019-2020, nous voulons approfondir notre relation à l'autre, qu'il soit chrétien ou juif, dans ce qui fait ses richesses et ses différences.
Comme nous le rappellent nos statuts, l'AJC "attend de chacun, dans la conscience de ce qui distingue et de ce qui unit Juifs et Chrétiens, et dans un total respect réciproque, une entière bonne volonté, une totale loyauté d'esprit dans la recherche, l'étude des textes et traditions respectifs, en même temps qu'un rigoureux effort de vérité."
 
C'est dans cet esprit que l'AJC Nantes, en partenariat avec la Librairie Siloë
propose une conférence, autour de l'ouvrage
 
"Juifs et Chrétiens, les promesses d'un dialogue"
avec son auteur
Raphy Marciano,
directeur général de l'Alliance Israélite Universelle
 
 
mercredi 5 février 2020 à 20h30
Centre Culturel André Neher
6, impasse Copernic
44000 - Nantes
(Parking  Bd. Gabriel Guist’hau)
 
Cette conférence sera précédée d'une signature de l'auteur à la Librairie Siloë,
3 rue du Général Leclerc à Nantes à 18 h
 

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 14:55

En ces temps difficiles où l’antisémitisme est malheureusement toujours trop présent, soyons attentifs et n'oublions jamais ! car "Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde" (Bertolt Brecht 1941)

Le 27 janvier a été désigné par l’ONU comme Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de la Shoah. (lire la déclaration ici)

Cette date correspond à l’anniversaire de la découverte par les troupes soviétiques des camps d’Auschwitz-Birkenau par les troupes de l’URSS le 27 janvier 1945, plus précisément à l’arrivée de l’armée soviétique dans ce qu’il restait des camps abandonnés par les allemands, avec "quelques" prisonniers malades restant, les autres ayant été évacués lors des marches de la mort.
"Malgré tous les propos négationnistes du monde, tous condamnables, la Shoah, les camps avec leurs chambres à gaz, fours crématoires et 6 millions de morts, ainsi que la Shoah par balles avec des millions de morts également ont bien existé."

Cérémonies du souvenir, expositions, projections et rencontres marquent ce triste anniversaire, pour qu’on n’oublie pas.

Dans de nombreuses villes de France sont organisées des commémorations, le 27 janvier ou bien parfois le dimanche précédent ou suivant.
Des cérémonies officielles ont lieu à Paris, dans beaucoup de villes et sur les sites de camps de concentration en France. Vous trouverez toutes les informations sur le site de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
Régulièrement mise à jour, cette page présente le programme des événements organisés en France dans le cadre de cette Journée internationale.

pour plus d'infos : la newsletter d'Akadem : http://www.akadem.org/public/NL/Akadem2020/01_Aka-Auschwitz-20.html

 

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 16:10

Jean-Pierre Hanel, enseignant en Lettres pendant son activité rémunérée, est membre de l'AJCF à Nantes depuis quelques belles "saisons" déjà. Dans une tout autre sphère, il s'exprime par la peinture depuis 1964. Il expose en solo (à Jérusalem en 1976, première cimaise !) et plus souvent en collectif. Ces dernières années, il a la chance de pouvoir présenter son travail à Nantes à la Galerie TrES. Cette année, son travail (toujours abstrait) traite du monochrome en valeurs de noir-gris."

 

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 10:52

N'oubliez pas la conférence d'Isabelle COHEN

dimanche 19 janvier à 15 heures au CCAN,

6 impasse Copernic à Nantes.

Hommes, femmes : monologues ou dialogue ?

Pour plus de précisions : voir ici

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 16:04
La thématique de notre année à l'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes 2019-2020
est d'approfondir la relation à l'autre, à celui qui est différent de nous-même.
Cette fois-ci nous allons aborder la relation Homme-Femme
au cours d'une conférence qui aura lieu
 
 
dimanche 19 janvier 2020 à 15h00
Centre Culturel André Neher
6, impasse Copernic
44000 - Nantes
(Parking  Bd. Gabriel Guist’hau)
 
Hommes, femmes
monologues ou dialogue ?
 
Isabelle Cohen
Docteure en Histoire des religions
 
La conférence sera suivie du pot de l'amitié
La participation aux frais demeure inchangée : 5 € pour les adhérents 
et 8 € pour les non adhérents
Renseignements   06 22 21 71 54 
 
 
 

 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 16:58

Shabbat culturel Alsacien

Si l'Alsace m'était contée...

au CCAN le samedi 11 janvier 2020 à 13 h

Au Moyen-Âge, les juifs d'Alsace parlent déjà le Yiddish.

Au début du XIX° siècle, 80 % des Juifs français y vivent, ainsi qu'en Lorraine voisine.

Aujourd'hui, l'Alsace conserve un patrimoine juif exceptionnel, l'un des plus riches au monde, avec plus de 200 sites

C’est l’histoire du judaïsme alsacien qui va nous être présentée par André de l’association culturelle VALISKE. André, vous le connaissez et vous l’avez apprécié. Avec lui nous avons découvert l’Ethiopie et les descendants de la reine de Saba. Llioca sera là pour charmer nos oreilles.

Pour l’occasion la fine équipe  du CCAN vous a mitonné des spécialités culinaires typiques de la région.

Attention !

Réservations (date limite le 8 janvier 2020) - Réservez aussi sur le site du CCAN

– soit par courrier, en utilisant le bulletin ci-joint accompagné de votre chèque,

– soit par internet avec règlement en ligne :

https://www.weezevent.com/shabbat-alsacien

Participations aux frais

Tarif normal 20 €
Tarif réduit 15 €

 

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2020 4 02 /01 /janvier /2020 22:22

En ce début d'année, jusqu'en 1974, l'Eglise catholique romaine célébrait la fête de la Circoncision de Jésus, jusqu'au jour où le pape Paul VI la remplaça par la fête de Sainte Marie, Mère de Dieu.

 L'année commence donc par une fête de Marie et non pas par celle de la circoncision d'un petit enfant juif, acte qui inscrivait bien cet enfant dans l'Alliance avec Dieu ! Belle occasion manquée d'insister sur la judéité de Jésus, de rappeler que Jésus était juif et que, comme tout enfant juif, il a été circoncis le huitième jour. Certains rites orientaux (orthodoxes) ont heureusement conservé cette fête au début de janvier.

Curieusement, l'évangile retenu pour ce 1er janvier, fête de Marie, est le passage de Luc, 2,16-21, qui se termine par : "Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception".

Et pourtant, quel est est le prêtre ou le diacre qui dans son homélie du jour aura fait, ne serait-ce qu'une allusion  à  la circoncision qui insérait l'enfant Jésus dans le peuple de l'Alliance ?

Alors, qu'il nous soit permis de partager le coup de colère de René Guyon, en 2014, sur le blog "Garrigues et sentiers" (site que nous vous recommendons chaleureusement, et que nous remercions)..

L'article commence ainsi :

"Chers amis Internautes, si j’écris aujourd’hui cet article c’est parce qu’en ouvrant mon mensuel Magnificat je viens d’être pris soudain d’une sainte colère à la vue d'un fait que j'avais oublié. Le voici…

Le 1er janvier, soit 8 jours après Noël dans le décompte ancien, l’Église Catholique Romaine célébrait jusqu’en 1974 la fête de la Circoncision de Jésus. Hélas, trois fois hélas, le pape Paul VI la remplaça alors par la célébration de Sainte Marie, Mère de Dieu .

Exit la manifestation fondamentale de la judéité de Jésus au profit d’une énième fête de la Vierge…

Pourtant, Luc (seul évangéliste à le faire, hélas !) écrit dans son Évangile : « Et lorsque furent accomplis les huit jours pour sa circoncision, il fut appelé du nom de Jésus, nom indiqué par l’ange avant sa conception », car les juifs ne donnaient – et ne donnent aujourd’hui encore – le nom à leur fils qu’au bout de ce délai de huit jours.

Paul de Tarse (saint Paul), juif aussi, parle plusieurs fois de la circoncision, sujet délicat et fort débattu dans les premiers temps de ce qui n’était pas encore l’Église, où les premiers païens convertis se faisaient circoncire. Il développe en particulier le concept de circoncision du cœur (Romains 2,29), mais il « clôt le débat » avec sa proclamation magnifique (Colossiens 3,11) : « Là, il n'est plus question de Grec ou de Juif, de circoncision ou d'incirconcision, de Barbare, de Scythe, d'esclave, d'homme libre ; il n'y a que le Christ, qui est tout et en tout. » ...

Mais c'est tout le texte de René Guyon qu'il faut lire :  ici sur "Garrigues et sentiers". Cela en vaut la peine.

Pour en savoir plus, vous pourrez aussi vous rendre à cette adresse, sur le site de l'Amitié Judéo-chrétienne de France.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche