Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 18:14

la conférence de demain :

La fraternité entre juifs et chrétiens. Où en sommes-nous ?

Quelles perspectives d'avenir ?

le dimanche 26 mars à 15 heures

à la salle Saint Joseph - rue chanoine Courtonne à NANTES

(juste à côté de l'église Notre-Dame de Toutes Joies)

Conférence par le père Jean MASSONNET

prêtre du diocèse de Lyon

ancien directeur du Centre chrétien pour l'étude du Judaïsme

de l'Université catholique de Lyon

Prix de l'Amitié judéo-chrétienne de France en 2016

Cette Conférence est organisée en partenariat entre l'AJC et le SDRJ (Service diocésain des relations avec le judaïsme) du diocèse de Nantes.

pour plus de précisions

http://www.ajcnantes.fr/2017/03/conference-de-jean-massonnet-fraternite-entre-juifs-et-chretiens.html:

 

Repost 0
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 17:19

Le CCAN nous invite au prochain spectacle théâtral de la troupe

"Les Meshiguénés",

qui aura lieu le Samedi 25 Mars 2017 à 20h30

au CCAN (Centre Culturel André Néher)
6 impasse Copernic à NANTES
(parking sur Bd Guist'hau)
Lors de cette soirée, vous aurez le plaisir d'assister à une pièce donnée par les enfants du Talmud-Torah, accompagnés par la troupe des Meshiguénés et dirigés par le metteur en scène Marc Chenitzer.

 

Repost 0
AJC de NANTES - dans CCAN
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 17:41

Du 8 au 30 avril 2017 va avoir lieu à l'Espace Cosmopolis, rue Scribe à Nantes, une exposition intitulée "Ecritures et Calligraphie du Monde"

 

Latine, arabe, persane, hébraïque, tibétaine, japonaise, chinoise..., les écritures du monde sont mises à l’honneur sous leurs plus belles formes.

L’association Tour Art’zeg invite une quinzaine d’artistes calligraphes de différentes origines à présenter leurs œuvres. Au-delà des aspects esthétiques et techniques, ils feront ressortir la dimension philosophique de la « belle écriture ».

Au programme : ateliers d’initiation, rencontres, conférences, performances artistiques.

Cela parait très prometteur pour tous ceux qui aiment la calligraphie qu'elle soit hébraïque, latine, chinoise ou autre...
 
Par ailleurs, Sandrine Roth, qui pratique la calligraphie hébraïque, propose un stage pour lequel vous trouverez toute l'info ci-dessous :

 
 
 
Repost 0
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 17:04

A l'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes, dans le cadre du thème de notre année 2016-2017 sur la Fraternité, voici une conférence qui devrait nous permettre de faire le point sur les relations entre chrétiens et juifs depuis le Concile Vatican II -  et, précisément à l'occasion du cinquantième anniversaire de la déclaration "Nostra Aetate" en  décembre 2015, avec les prises de position de rabbins orthodoxes du monde entier, de rabbins représentatifs de l'ensemble du Judaïsme français et de la Commission du Vatican  pour les relations religieuses avec le Judaïsme.

Sur le thème :

La fraternité entre juifs et chrétiens. Où en sommes-nous ?

Quelles perspectives d'avenir ?

le dimanche 26 mars à 15 heures

à la salle Saint Joseph - rue chanoine Courtonne à NANTES

(juste à côté de l'église Notre-Dame de Toutes Joies)

Conférence par le père Jean MASSONNET

prêtre du diocèse de Lyon

ancien directeur du Centre chrétien pour l'étude du Judaïsme

de l'Université catholique de Lyon

Prix de l'Amitié judéo-chrétienne de France en 2016

Cette Conférence est organisée en partenariat entre l'AJC et le SDRJ (Service diocésain des relations avec le judaïsme) du diocèse de Nantes.

 

Repost 0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 14:28

La fête de Pourim est célébrée le 14 Adar (12 mars cette année 2017, début de la célébration, la veille au soir samedi 11)

Elle commémore le sauvetage des juifs de l'empire perse, au temps d'Assuérus, vers 460 avant notre ère.

Les juifs furent alors menacés d'extermination par Haman, le ministre du roi et ils furent sauvés grâce à la reine Esther qui était juive et qui intervint, au péril de sa vie, pour sauver son peuple, ainsi que cela est raconté dans le livre d'Esther.

Pourim est une fête joyeuse qui a une signification fondamentale dans le judaïsme. En effet, dans ce texte, il n'est pas une seule fois fait mention de D.ieu. Cependant le miracle qui s'est opéré exprime bien l'action cachée de D.ieu : car par la seule prière d'Esther, le peuple juif fut sauvé de l'anéantissement. En célébrant cette fête, les juifs affirment leur foi en D.ieu.

Pourim est précédé, le 11 Adar, du jeûne d'Esther, en souvenir des trois jours d'abstinence et de contrition que la reine s'imposa avant d'aller plaider la cause de son peuple auprès du roi.

On fait la lecture du livre d'Esther aux deux offices qui ont lieu la veille au soir et le matin du jour de fête. C'est le seul moment où les fidèles (les enfants surtout), ont le droit de faire un joyeux chahut dans la synagogue chaque fois que le nom d'Haman est prononcé. Le nom d'Haman est couvert par le frappement des pieds, le claquement des pupitres et les bruits de crécelle.

Cette journée est l'occasion de défilés carnavalesques. Les enfants se déguisent joyeusement en "Esther" et "Mardochée". On mange des beignets dits "oreilles d'Haman.

Pour en savoir plus : le site du Consistoire de Paris

Vous pouvez aussi écouter l'émission de Radio Fidélité qui vous est annoncée ici, interview de Pierre Jouneau par Maddy Verdon, sur la figure d'Esther et la fête de Pourim.

Nous souhaitons

une joyeuse fête de Pourim

à tous nos amis.

Repost 0
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 15:33

"Une femme fuyant l'annonce"

(David Grossman)

( titre original : Icha boharat mibsora, traduit de l'hébreu par Sylvie Cohen

(élu meilleur livre de l'année 2011 par la rédaction du magazine Lire -

Prix Médicis étranger 2011)

"Ofer, mon enfant, nous irons ensemble à la frontière palestinienne. Tu rejoindras le camion militaire et je partirai sans me retourner. Je marcherai sur les chemins de Galilée, avançant toujours, jusqu’à ton retour. Je n’irai pas seule. Avram, mon amour de jeunesse, sera avec moi. Je lui parlerai de toi, de tes colères, tes silences butés, ton sourire et tes sanglots. Ofer, mon enfant, reviens-moi..."

Résumé :

"Ora, une femme séparée depuis peu d’Ilan, son mari, quitte son foyer de Jérusalem et fuit la nouvelle inéluctable que lui dicte son instinct maternel : la mort de son second fils, Ofer, qui, sur le point de terminer son service militaire, s’est porté volontaire pour "une opération d'envergure" de 28 jours dans une ville palestinienne, nouvelle que lui apporteraient l’officier et les soldats affectés à cette terrible tâche. Mais s’il faut une personne pour délivrer un message, il en faut une pour le recevoir, pense Ora. Tant que les messagers de la mort ne la trouvent pas, son fils sera sauf. Aussi décide-telle, sans aucune logique, pour conjurer le sort, de s’absenter durant ces 28 jours en se coupant de tout moyen de communication qui pourrait lui apporter la terrible nouvelle. Ayant prévu une randonnée à travers le pays avec Ofer, elle part malgré tout. Au passage, elle arrache à sa torpeur Avram, son amour de jeunesse (le père d’Ofer ?) et l’emmène avec elle sur les routes de Galilée pour lui raconter leur fils. Elle espère maintenir en vie son enfant par la trame de mots qui dessinent sa vie depuis son premier souffle, et lui éviter ainsi le dernier. Le périple ici est l’occasion d’évoquer le passé : à mesure qu'Ora et Avram arpentent le pays à la beauté étonnante, se reconstitue le fil de la mémoire et des secrets qui enserrent les personnages. Ora, Ilan et Avram s’étaient liés, adolescents, pendant la guerre des Six Jours, dans un hôpital où ils étaient tous trois à l'isolement, alors que les combats faisaient rage à l’extérieur. C’est là que se sont noués les destins de chacun. Le stratagème de la mère réussira-t-il à préserver la vie du fils ? Quoi qu’il lui arrive, le récit le fait renaître avec une vigueur nouvelle." (résumé par Babelio.com)

Analyse à lire sur Telerama;fr

et une autre sur l'Express  lexpress.fr

 

Repost 0
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 19:29

A la télévision, lundi 27  février, à 22 h 30, sur FRANCE O,

"Mariage mixte"

film réalisé par Alexandre Arcady (2003), avec Gérard Darmon, Olivia Bonamy, etc...

"À la tête d'un grand groupe de casinos, Max Zagury, un homme d'affaires respectable, mène une vie heureuse. Fier de sa réussite sociale, il est surtout très satisfait de voir sa fille, Lisa, réussir dans tous les domaines. Il nourrit d'ailleurs pour elle des projets ambitieux. Il rêve ainsi de la marier, et dans la plus pure tradition juive, avec le fils de son meilleur ami. Soupçonneux, il a toutefois décidé d'embaucher un homme chargé de la surveiller en permanence. Lorsqu'il apprend que Lisa est déjà amoureuse d'un autre prétendant, il voit rouge, d'autant plus qu'il s'agit d'un «goy» (non-juif). Pour ce père un peu trop directif, c'en est trop. Lisa va essayer, tout en douceur, de le faire changer d'avis...  "

Rendez-vous sur Akadem, pour une présentation et la bande annonce.

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 09:30

Quelques émissions parmi tant d'autres..., que nous signale Akademscope.

- le samedi 18 février 2017 à 0 h 15 sur France 5

un documentaire : "Les faussaires de l'histoire", de Michaël Prazan

"Retour sur l'histoire du discours négationniste, une entreprise intellectuelle et antisémite visant à effacer, d'un trait de plume, les six millions de morts du génocide juif pendant la Seconde Guerre mondiale."  Voir Akademscope (avec un extrait du documentaire).

- le dimanche 19  février à 22 h 50 sur ARTE

un film américain (1948)  "La scandaleuse de Berlin", de Billy Wilder,

avec Jean Arthur, Marlene Dietrich...  Voir Akademscope (avec un extrait du film).

- le dimanche 19 février à 20 h 45 sur ARTE

un film dramatique germano-autrichien : "Comedian Harmonists", réalisé par Joseph Vilsmaier et sorti en 1997.

Le film raconte la formation et l’évolution de l’ensemble vocal "Die Comedian Harmonists", à la fin des années 1920 à Berlin, des débuts plutôt laborieux aux premiers succès, le tout sur fond de montée du nazisme (trois des membres du sextuor étaient juifs.) Voir Akademscope (avec la bande annonce du film)

- le dimanche 19 février à 22 h 40 sur France 5

un documentaire : "Les enfants juifs sauvés de l'hôpital Rothschild", de Jean-Christophe Portes.

"Sous l'Occupation, l'hôpital Rothschild, à Paris, devint un hôpital «prison», où l'on soignait, avant leur déportation, des personnes juives tombées malades dans les camps d'internement de la région parisienne. Il devint aussi le seul hôpital français où les médecins juifs pouvaient encore exercer.  Pour ne pas être complices de cette sinistre comédie, des soignants décidèrent de sauver en priorité les enfants. Ils prolongeaient ou inventaient des maladies, maquillaient le registre des décès, organisaient des évasions..."  Voir Akademscope (avec un court extrait).

- le lundi 20 février à 20 h 55 sur France O

un film : "Mariage mixte", d'Alexandre Arcady, avec Gérard Darmon et Olivia Bonamy

Voir Akademscope (avec la bande annonce)

Repost 0
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 10:23

Un petit livre, paru voici un an, mérite quelques moments d'attention... et pourquoi pas de lecture. Il s'agit du roman (154 pages, petit format) paru en mars 2016 aux éditions "Actes Sud", intitulé "AZYME", et dont l'auteur est Jean-Philippe de Tonnac.

Pour découvrir le climat dans lequel baigne toute l'histoire, voici la présentation qu'en fait l'auteur :

"Ahava se saisit de la jarre par l'anse et la ramène contre son sein. Le pot est lourd, la farine grosse d'un manque d'eau, d'une impatience. Par le puits de la cour on perçoit l'agitation au-dehors, les préparatifs de la Pâque qui mobilise les familles, les hordes de pèlerins montées de partout, de Galilée, de Samarie, de tout le pays de Judée. Jérusalem comme un oeuf, ce soir, au seder, sera brisée".

Azyme c’est le mariage de l’eau et de la farine, de l’histoire singulière d’Ahava, qui a pétri le pain du seder, et de l’histoire pluriséculaire judéo-chrétienne. Un récit, doux et grave, qui touche par son évidence et sa délicatesse.

Jean-Philippe de Tonnac, essayiste, journaliste et éditeur, a écrit plusieurs ouvrages, mais avec la parution du "Dictionnaire universel du pain" ("Bouquins", Laffont, 2010) et du "Larousse du pain" (Larousse, 2013, et l'obtention d'un CAP de boulanger, il s'est imposé en France et à l'étranger comme un des rares écrivains du pain et de ses métiers.

Il ne faut surtout pas manquer l'interview donnée sur le site d'AKADEM, où Jean-Philippe de Tonnac est interrogé par Gilles Rozier, écrivain et docteur en littérature yiddish.

C'est savoureux et met en appétit pour dévorer "Azyme" et en découvrir toutes les significations.  Une bonne lecture avant les fêtes de Pâque et de Pessa'h.

Repost 0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 18:30

Voici la deuxième conférence de l'AJC Nantes pour ce premier semestre 2017, destinée à "faire connaître la richesse du dialogue entre Juifs et Chrétiens, en particulier après les dernières déclarations des Juifs de France, du rabbinat orthodoxe et du Vatican. Tout ceci ouvre de nouvelles perspectives riches d'avenir".

C'est dans ce cadre et sur ce thème que viendra nous parler

Philippe Haddad,

rabbin de l'Union Libérale Israélite de France à Paris

le dimanche 19 février 2017 à 15 h 00

au CCAN (Centre Culturel André Néher), 6 impasse Copernic à NANTES

conférence intitulée

Nouveaux regards juifs sur l'Eglise et Jésus

Philippe Haddad est l'auteur de nombreux ouvrages, tels que "pour expliquer le Judaïsme à mes amis", ou "Quand Jésus parlait à Israël".

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche