Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 14:28

Dimanche prochain, 20 octobre, verra l'Assemblée générale de notre association, l'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes.

Mais à 17h00, au terme de l' Assemblée Générale

salle Jules Vallès - La Médiathèque

15 rue de l'Héronnière

44000 NANTES   (1)

 

une conférence sera donnée par

 

Bruno CHARMET

Qui était Fadiey LOVSKY ?

                                               Quelle richesse pour l’AJCF ?

Bruno CHARMET a été le directeur de l’AJCF pendant plus de vingt ans

 

Fadiey Lovsky, historien protestant, décédé le 23 mai 2015 dans sa 101ème année, avait reçu en 2000 le prix de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France en raison du rôle éminent qu’il a joué dans le rapprochement des chrétiens et des juifs.

 

(1)  Tram ligne 1 : arrêt : Médiathèque / Bus 11 arrêt : Graslin. / Parking : place de la Petite Hollande

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 12:12

Cette année 5780 du calendrier hébraïque, la fête de Souccoth (ou fête des cabanes) est célébrée

 du 14 au 22 octobre 2019.

SouccahMais connaissez-vous bien cette fête ?

Pour nous introduire dans la signification de Souccot, nous vous proposons deux textes :

Le premier est du rabbin Adin Steinsaltz, grand spécialiste et traducteur du Talmud et qu'on peut entendre parfois dans l'émission "A l'origine : Bereshit" le dimanche matin sur France 2

le deuxième est repris de Colette Kessler, militante du dialogue judéo-chrétien, décédée en 2009.

"La fête de Souccot fait suite aux "jours redoutables", les dix jours de téchouva (repentance) entre Roch HaChana et Yom Kippour. L'on passe d'une sphère bien définie et délimitée à un monde qui franchit les barrières. Ces "jours redoutables" sont en effet associés au jugement, au pardon et à l'expiation; ils se trouvent encadrés à l'intérieur de frontières et de critères précis. A Souccot, en revanche, tout s'ouvre; ce n'est pas pour rien qu'on désigne cette fête comme le temps de notre joie (zeman sim'haténou) : le propre de cette dernière n'est-il pas aussi de dépasser toutes les limites et toutes les inhibitions ?" (Adin Steinsaltz : "Introduction à l'esprit des fêtes juives" chez Albin Michel).

 

"... Pour Souccot, les juifs doivent construire sur les balcons ou dans les cours, des cabanes de branchages décorées de fruits et de guirlandes qui leur serviront de meures pendant huit jours. "Abandonne ta demeure fixe et que ton lieu de séjour soit une habitation temporaire" dit le Talmud. Ils y prendront pendant sept jours tous leurs repas, y étudiront la Torah, y liront, et souvent même, à Jérusalem, y dormiront... Déplacé ainsi pendant une octave de jours, chaque année, le juif est appelé à reprendre conscience de la précarité de son existence dans le désert de l'histoire, en comptant sur la fidélité de la providence divine. Le mémorial du désert, du temps des dangers, des épreuves et des rébellions devient alors le temps de la confiance, de l'union avec Dieu, le temps de la joie pure et authentique.... Le juif, appelé à se libérer huit jours duyrant, de tout confort matériel, peut retrouver dans le dépouillement le sens de la véritable liberté...

La joie de la fête de Souccot, la joie de Sim'hat Torah (dernier jour de la fête), traduisent le bonheur profond de l'homme qui sait que sa vie est sanctifiée, transfigurée par l'accomplissement de la Torah. Cette immense joie d'une âme rendue sereine par l'absolution de Kippour. Selon un adage de nos maîtres, la joie déployée à Simhat Torah est fonction de la sincérité du jeûne, de la pénitence et de la prière au Jour du Pardon." (Colette Kessler : "Dieu caché, Dieu révélé - Essais sur le judaïsme", Lethielleux).

Simhat Torah

 

Pour aller plus avant dans la signification de Souccoth et de Sim'hat Torah, vous pouvez regarder et écouter ici le replay de l'émission "A l'origine", à propos de Souccoth, diffusé hier sur France 2 à 9 h 15 et disponible jusqu'au 27 octobre. Le rabbin Michaël Azoulay interroge Marc-Alain Ouaknin, qui présente par ailleurs l'émission Talmudiques chaque dimanche sur France-Culture.

Autres propositions : le  site du Cybercuré du diocèse de Nanterre

             Sur AKADEM : la conférence de Claude Rivline  : Yom Kippour et Souccot de la joie à la joie et celle de Philippe Haddad : "A l'ombre de Dieu" (la fête des cabanes).

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 13:51

Et voici qu'un nouveau cycle redémarre ! C'est ça la vie..., et qui se renouvelle..., et qui n'en finit pas !

Le rythme de l'année juive nous introduit dans la "sanctification du temps". Dieu adresse à son peuple de "saintes convocations" pour le rencontrer. C'est le sens de toutes les fêtes célébrées par le peuple juif.

L'année juive commençant en automne, ne coïncide pas avec l'année du calendrier civil qui commence le 1er janvier.

Le mois juif est, en effet, basé sur la rotation de la lune autour de la terre  (vingt-neuf ou trente jours), ce qui fait un total annuel de trois cent cinquante-quatre jours ; mais grâce à un mois supplémentaire, tous les deux, ou trois ans, l'année juive rattrape l'année solaire (trois cent soixante-cinq jours).

L'année juive commence en automne, au mois de Tichri (septembre/octobre), qui est le ( mois des grandes fêtes. (Nous reparlerons de toutes ces fêtes !)

Bonne année

Voici les fêtes d'automne ou fêtes de Tichri (septembre-octobre)

Cette semaine, nous y sommes, nos amis juifs vont entrer dans

la nouvelle année 5780

année hébraïque qui commencera à la veille au soir du 30 septembre 2019 ;

Bonne année à tous nos amis.

Chana tova ouMetouqa.

Que cette année vous soit douce et agréable.

 !Pour entrer dans le sens de cette fête et de toutes celles qui vont se succéder au cours de ce mois de Tichri, vous pouvez vous reporter au site de l'AJCF : qui vous donne les différentes dates et vous signale d'excellents liens pour une compréhension plus approfondie de ces fêtes de début d'année, renvoyant notamment au campus numérique juif  AKADEM et aux émissions de télé et de radio.

Autres articles :

- le sens de Roch hachana : https://www.ajcf.fr/Roch-Hachana-5780-Nouvel-an-juif.html

    ou cet article de Anne-Marie Dreyfus : http://www.ajcf.fr/spip.php?article1705

- les dix jours redoutables : qu'est-ce que c'est ?  http://www.ajcf.fr/spip.php?article11

""

 

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 15:53

que vous avez certainement déjà dû apprendre par ailleurs.

- Tout d'abord le décès le  4 septembre dernier du cardinal Roger ETCHEGARAY.

Il avait été pendant très longtemps au Comité d'Honneur de l'AJCF. Un hommage lui est rendu par Bruno CHARMET sur le site de l'AJCF.

 

 

- le Frère Louis-Marie COUDRAY, Directeur du Service national pour les relations avec le Judaïsme, qui doit quitter ses fonctions pour rentrer à Abou Gosh en Israël, où on le rappelle.

Vous pouvez lire son courriel sur le site de l'AJCF, avec différentes annonces pour les mois à venir.

Notamment la mise en service du site du Service National pour les relations avec le Judaïsme  que vous aurez certainement plaisir à visiter, et la publication du Compendium des textes sur les relations entre Juifs et chrétiens par la coédition de la Conférence des Evêques de France.

 

- la remise du Prix de l'Amitié Judéo-chrétienne de France 2019 à 

 

Mgr Pierre d'ORNELLAS, archevêque de Rennes, qui aura lieu le mercredi 20 novembre à 18 h  au Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, Paris 75005.

 

 

Et voici qu'arrive le Nouvel An juif, le 29 septembre au soir.

Nous en reparlerons.

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2019 5 13 /09 /septembre /2019 18:23

Les chorales ont repris leurs répétitions, les troupes de théâtre s'activent pour vous présenter le meilleur !

Ainsi, l'Ensemble choral Anna Vreizh, auquel participent deux membres de notre Association,  s'unit au Choeur irlandais Dordàn de Waterford pour donner

un concert en l'Eglise St Louis de Montfort, 80 rue des Grands Bois à Saint-Herblain

mercredi 18 septembre 2019 à 20 h 00

Mais ce n'est pas tout !  Après le chant, le théâtre.

La troupe des Meshiguenés se prépare activement pour vous présenter une pièce qui a remporté un vif succès en mai de cette année en Vendée.

Elle interprétera une de ses créations

 POQUELIN CONTRE POKLEIN, le procès dont VOUS êtes le juré

Et cela dans le cadre de la grande rentrée du CCAN (Centre culturel André Néher).

Notez bien la date : dimanche 22 septembre au CCAN à 18 h 30

Pour en savoir plus : le site du CCAN.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2019 7 01 /09 /septembre /2019 11:30

Pour s'en convaincre, il suffit de se déplacer un peu en ville... la circulation s'amplifie... et s'engorge ! Les marchés retrouvent à nouveau leur clientèle... Et même le blog de l'AJC Nantes reprend du service !

Les associations retrouvent leurs activités en ce début de mois de septembre. C'est le cas , par exemple de TIBHIRINE, qui a programmé sa rencontre mensuelle dès ce mardi 3.

Tibhirine a sollicité l'AJC de Nantes pour présenter l'Amitié Judéo-Chrétienne lors de cette première rencontre. Maddy Verdon, présidente de l'AJC le fera en compagnie de Jean-Pierre Hanel, qui rappellera les grandes lignes de Nostra Aetate, à partir du mémoire qu'il a présenté à l'UCO lors de sa licence canonique : "Le lien qui unit l'Eglise de Christ au peuple d'Israël", et de  Liliane Lavon, qui présentera les grands axes de notre groupe de Nantes et témoigner de son expérience dans ce dialogue judéo-chrétien.

Les rencontres de Tibhirine sont ouvertes à tous, adhérents ou non de l'Association. Elles se déroulent dans les locaux paroissiaux du Tremple protestant, place Edouard Normand à NANTES. (l'entrée se fait par l'arrière du Temple).

Pour une première approche de l'Association Tibhirine, voici en pièce jointe, le bulletin de septembre 2019, où vous trouverez notamment, un article de Maddy Verdon présentant l'Amitié Judéo-Chrétienne de France.

Bonne reprise à toutes et à tous.

Partager cet article

Repost0
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 12:03

Cette fête peut paraître mineure dans l'ensemble des fêtes juives. De plus elle tombe généralement au plein milieu de l'été, ce qui ne facilite pas l'intérêt qu'on pourrait lui porter.  Et pourtant, elle reste bien ancrée dans la mémoire du peuple juif, à tel point qu'il n'est pas rare que des heurts éclatent, comme hier, sur l'esplanade du Temple de Jérusalem (esplanade des mosquées pour les musulmans), à l'occasion de la célébration de cette fête.

De quoi s'agit-il en effet ? Que commémore-t-on  à Ticha BeAv, en cette année 5779, le 11 août 2019 ?

Un article d' Anne-Marie Dreyfus, sur le site de l'AJCF, nous donne la signification et l'importance de Ticha BeAv  :

« Qui pleure la destruction de Jérusalem mérite de se réjouir de sa reconstruction » (Traité Taanit) .

Pour situer rapidement les causes de la tragédie commémorée le jour de Tisha BeAv - le 9° jour du mois de Av - il faut remonter à la mort de Salomon ( 930 av. ec) et au schisme qui s’ensuivit, divisant le royaume en deux : Israel (capitale Samarie) et Juda (capitale Jérusalem).

Israel va disparaître en 722 av. ec. sous les coups de l’Assyrie : l’alliance du dernier roi d’Israel avec le Pharaon provoque l’assaut ; le royaume est écrasé et ses habitants dispersés dans l’empire. Mais aussi fulgurante que la décadence de l’Assyrie va être l’ascension de la Babylonie. Là encore, l’Egypte est la rivale du nouvel empire, et Juda se trouve au centre géographique du conflit. Parce qu’il est, lui aussi, l’allié de l’Egypte, les armées babyloniennes l’encerclent, font le siège de Jérusalem et, finalement, la détruisent et incendient le Temple (9 Av 586 av. ec). L’élite de la population est déportée en Babylonie..."

lire la suite ici sur le site de l'AJCF

N'hésitez pas à vous rendre sur le site d'Akadem pour trouver plein d'articles et de conférences au sujet de Ticha BeAv, par exemple ici.

 

Partager cet article

Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 14:59

L'Assemblée générale de l'Amitié Judéo-Chrétienne de  France s’est déroulée au Centre de la Hublais, à Cesson-Sévigné, près de Rennes, les  30 et 31 mai derniers. Ces deux journées étaient prises en charge par le Groupe Jules Isaac de Rennes. Elles ont été particulièrement réussies grâce à l'organisation sans faille de Joël Thierry (président du groupe Jules Isaac) et de son équipe. 

Vous trouverez sur le site de l'AJCF les principaux enregistrements des interventions et conférence de ces deux journées.

Partager cet article

Repost0
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 15:43

La Communauté juive et la Communauté chrétienne

célèbrent une fois encore le même jour

la fête juive de Chavouot (fête des semaines)

les 09 et 10 juin (la célébration commence samedi soir 08 juin)

et la fête chrétienne de la Pentecôte

dimanche 09 juin.

 

"Chavouot vient célébrer la promulgation de la Loi au Mont Sinaï, avec la transmission des Tables comportant les dix paroles (ou dix commandements).

Elle commence la veille au soir, et dure un jour en Israël.

C’est la deuxième des trois fêtes de pèlerinage, après Pessah et avant Soukkot.

A lire aussi : Anne-Marie Dreyfus : La Torah, un don inappropriable  

(attention, les dates indiquées sont celles de l'année où l'article a été écrit)

En diaspora, Chavouot (שבעות les semaines) dure deux jours. Ce sont des jours chômés : aucun travail n’y est permis, autre que la préparation des repas.

La fête de Chavouot s’appelle également "Pentecôte" du grec pentécostê qui veut dire cinquantième (soit 50 jours après Pessah’).

Chavouot signifie "semaines" car cette fête tombe sept semaines après Pessah , et rappelle la révélation des dix paroles au Sinaï. Sept semaines après leur sortie d’Egypte, les Hébreux se préparèrent au pied du Mont Sinaï et Dieu leur donna la Torah."

Les deux paragraphes entre guillements sont tirés du site de l'AJCF, où nous vous invitons à poursuivre la lecture, pour prendre toute la dimension de cette fête importante dans le calendrier hébraïque. Lire ici.

Vous serez dirigés, si vous le souhaitez, sur le site du Consistoire et sur le site de la Communauté Massorti, pour un document très complet.

Mais c'est aussi à l'origine la "fête des moissons", où l'on apportait au Temple de Jérusalem les prémices de sa récolte, ce qui explique en partie la lecture de la mégillah de Ruth pendant les offices de Chavouot. Ruth se passe en effet pendant la moisson des orges et des blés. Mais, plus important sans doute, si on lit Ruth à Chavouot, c'est peut-être parce que le livre de Ruth nous invite à une relecture de la Tora moins étroite, plus ouverte : Ruth nous pousse à redécouvrir que l'essence même de la Tora, c'est l'amour (hésed), la bonté, la fidélité, la bienveillance. Parce que la hésed, c'est un mouvement d'amour et de compassion qui va bien au-delà de tout ce qui peut être attendu. Sans hésed, tout est bloqué dans le livre de Ruth. Avec la hésed, tout devient possible ; et l'étrangère, fille d'un peuple honni, peut devenir l'exemple même de la convertie et l'arrière grand-mère du roi David et du Messie.

"Pour quelle raison - demande le Midrash Rabba de Ruth (commentaire rabbinique sur le livre de Ruth) - le livre de Ruth fut-il écrit ? Pour nous enseigner combien grand est le mérite de ceux qui agissent avec hésed bienveillance" (RuthR2,14).

Le même jour, cette année, les chrétiens célèbrent la fête de la Pentecôte (un des autres noms de Chavouot, d'ailleurs). Pentecôte, comme indiqué plus haut, vient d'un mot grec signifiant "cinquante", cinquante jours après Pâques. Cette année c'est donc le dimanche 09 juin. Fête qui commémore le don de l'Esprit aux Apôtres (Actes 2, 2-3...) et le début de l'Eglise, selon la promesse de Jésus : "Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit, qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre" (Actes 1,8).

Pour en savoir plus :

Chavouot : site de l'AJCF (avec des liens vers les site du Consistoire de Paris et de la communauté Massorti). Sur le site Massorti.org : un excellent dossier, avec notamment un article de Marc Seroka : "Chavouot, une respiration spirituelle")

Et, bien sûr, pour la Pentecôte chrétienne : site de l'Eglise de France (déjà indiqué ci-dessus), où vous trouverez tout un dossier pour entrer dans la compréhension de cette fête.

 Hag Chavouot saméah -

     Joyeuses fêtes de Pentecôte !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 juin 2019 3 05 /06 /juin /2019 18:41

L'assistance était nombreuse et la soirée de grande qualité.

Certains d'entre vous ont regretté de n'avoir pu y participer. D'autres seraient heureux de pouvoir y revenir.

Les présents ont pu remarquer que la soirée était filmée et enregistrée par Akadem, le Campus numérique juif.

Voici donc pour tous la possibilité de voir ou revoir et entendre cette soirée de réflexion qui s'intitulait : Science-Bioéthique-Religion : La dignité de l'homme implique-t-elle des limites à la recherche scientifique ?

Nous vous l'avions annoncée sur ce blog ici.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche