Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 12:03

Cette fête peut paraître mineure dans l'ensemble des fêtes juives. De plus elle tombe généralement au plein milieu de l'été, ce qui ne facilite pas l'intérêt qu'on pourrait lui porter.  Et pourtant, elle reste bien ancrée dans la mémoire du peuple juif, à tel point qu'il n'est pas rare que des heurts éclatent, comme hier, sur l'esplanade du Temple de Jérusalem (esplanade des mosquées pour les musulmans), à l'occasion de la célébration de cette fête.

De quoi s'agit-il en effet ? Que commémore-t-on  à Ticha BeAv, en cette année 5779, le 11 août 2019 ?

Un article d' Anne-Marie Dreyfus, sur le site de l'AJCF, nous donne la signification et l'importance de Ticha BeAv  :

« Qui pleure la destruction de Jérusalem mérite de se réjouir de sa reconstruction » (Traité Taanit) .

Pour situer rapidement les causes de la tragédie commémorée le jour de Tisha BeAv - le 9° jour du mois de Av - il faut remonter à la mort de Salomon ( 930 av. ec) et au schisme qui s’ensuivit, divisant le royaume en deux : Israel (capitale Samarie) et Juda (capitale Jérusalem).

Israel va disparaître en 722 av. ec. sous les coups de l’Assyrie : l’alliance du dernier roi d’Israel avec le Pharaon provoque l’assaut ; le royaume est écrasé et ses habitants dispersés dans l’empire. Mais aussi fulgurante que la décadence de l’Assyrie va être l’ascension de la Babylonie. Là encore, l’Egypte est la rivale du nouvel empire, et Juda se trouve au centre géographique du conflit. Parce qu’il est, lui aussi, l’allié de l’Egypte, les armées babyloniennes l’encerclent, font le siège de Jérusalem et, finalement, la détruisent et incendient le Temple (9 Av 586 av. ec). L’élite de la population est déportée en Babylonie..."

lire la suite ici sur le site de l'AJCF

N'hésitez pas à vous rendre sur le site d'Akadem pour trouver plein d'articles et de conférences au sujet de Ticha BeAv, par exemple ici.

 

Partager cet article

Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 14:59

L'Assemblée générale de l'Amitié Judéo-Chrétienne de  France s’est déroulée au Centre de la Hublais, à Cesson-Sévigné, près de Rennes, les  30 et 31 mai derniers. Ces deux journées étaient prises en charge par le Groupe Jules Isaac de Rennes. Elles ont été particulièrement réussies grâce à l'organisation sans faille de Joël Thierry (président du groupe Jules Isaac) et de son équipe. 

Vous trouverez sur le site de l'AJCF les principaux enregistrements des interventions et conférence de ces deux journées.

Partager cet article

Repost0
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 15:43

La Communauté juive et la Communauté chrétienne

célèbrent une fois encore le même jour

la fête juive de Chavouot (fête des semaines)

les 09 et 10 juin (la célébration commence samedi soir 08 juin)

et la fête chrétienne de la Pentecôte

dimanche 09 juin.

 

"Chavouot vient célébrer la promulgation de la Loi au Mont Sinaï, avec la transmission des Tables comportant les dix paroles (ou dix commandements).

Elle commence la veille au soir, et dure un jour en Israël.

C’est la deuxième des trois fêtes de pèlerinage, après Pessah et avant Soukkot.

A lire aussi : Anne-Marie Dreyfus : La Torah, un don inappropriable  

(attention, les dates indiquées sont celles de l'année où l'article a été écrit)

En diaspora, Chavouot (שבעות les semaines) dure deux jours. Ce sont des jours chômés : aucun travail n’y est permis, autre que la préparation des repas.

La fête de Chavouot s’appelle également "Pentecôte" du grec pentécostê qui veut dire cinquantième (soit 50 jours après Pessah’).

Chavouot signifie "semaines" car cette fête tombe sept semaines après Pessah , et rappelle la révélation des dix paroles au Sinaï. Sept semaines après leur sortie d’Egypte, les Hébreux se préparèrent au pied du Mont Sinaï et Dieu leur donna la Torah."

Les deux paragraphes entre guillements sont tirés du site de l'AJCF, où nous vous invitons à poursuivre la lecture, pour prendre toute la dimension de cette fête importante dans le calendrier hébraïque. Lire ici.

Vous serez dirigés, si vous le souhaitez, sur le site du Consistoire et sur le site de la Communauté Massorti, pour un document très complet.

Mais c'est aussi à l'origine la "fête des moissons", où l'on apportait au Temple de Jérusalem les prémices de sa récolte, ce qui explique en partie la lecture de la mégillah de Ruth pendant les offices de Chavouot. Ruth se passe en effet pendant la moisson des orges et des blés. Mais, plus important sans doute, si on lit Ruth à Chavouot, c'est peut-être parce que le livre de Ruth nous invite à une relecture de la Tora moins étroite, plus ouverte : Ruth nous pousse à redécouvrir que l'essence même de la Tora, c'est l'amour (hésed), la bonté, la fidélité, la bienveillance. Parce que la hésed, c'est un mouvement d'amour et de compassion qui va bien au-delà de tout ce qui peut être attendu. Sans hésed, tout est bloqué dans le livre de Ruth. Avec la hésed, tout devient possible ; et l'étrangère, fille d'un peuple honni, peut devenir l'exemple même de la convertie et l'arrière grand-mère du roi David et du Messie.

"Pour quelle raison - demande le Midrash Rabba de Ruth (commentaire rabbinique sur le livre de Ruth) - le livre de Ruth fut-il écrit ? Pour nous enseigner combien grand est le mérite de ceux qui agissent avec hésed bienveillance" (RuthR2,14).

Le même jour, cette année, les chrétiens célèbrent la fête de la Pentecôte (un des autres noms de Chavouot, d'ailleurs). Pentecôte, comme indiqué plus haut, vient d'un mot grec signifiant "cinquante", cinquante jours après Pâques. Cette année c'est donc le dimanche 09 juin. Fête qui commémore le don de l'Esprit aux Apôtres (Actes 2, 2-3...) et le début de l'Eglise, selon la promesse de Jésus : "Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit, qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre" (Actes 1,8).

Pour en savoir plus :

Chavouot : site de l'AJCF (avec des liens vers les site du Consistoire de Paris et de la communauté Massorti). Sur le site Massorti.org : un excellent dossier, avec notamment un article de Marc Seroka : "Chavouot, une respiration spirituelle")

Et, bien sûr, pour la Pentecôte chrétienne : site de l'Eglise de France (déjà indiqué ci-dessus), où vous trouverez tout un dossier pour entrer dans la compréhension de cette fête.

 Hag Chavouot saméah -

     Joyeuses fêtes de Pentecôte !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 juin 2019 3 05 /06 /juin /2019 18:41

L'assistance était nombreuse et la soirée de grande qualité.

Certains d'entre vous ont regretté de n'avoir pu y participer. D'autres seraient heureux de pouvoir y revenir.

Les présents ont pu remarquer que la soirée était filmée et enregistrée par Akadem, le Campus numérique juif.

Voici donc pour tous la possibilité de voir ou revoir et entendre cette soirée de réflexion qui s'intitulait : Science-Bioéthique-Religion : La dignité de l'homme implique-t-elle des limites à la recherche scientifique ?

Nous vous l'avions annoncée sur ce blog ici.

Partager cet article

Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 16:52

Il s'agit de la table ronde sur :

Science - Bioéthique - Religion

La dignité de l'homme implique-t-elle des limites

à la recherche scientifique ?

Avec des intervenants de haute volée, comme vous avez pu le voir dans notre article précédent;

Il serait dommage de rater un tel événement, ne croyez-vous pas ?

lundi 20 mai 2019 à 20 h 30

Auditorium de la Manufacture,

10bis Bd de Stalingrad à Nantes

N'hésitez donc pas à relire la présentation qui en a été faite sur ce blog, avec les détails pratiques, à cette adresse : Bioéthique

Il serait vraiment dommage de regretter ensuite d'avoir manqué cette soirée, qui vous permettra, n'en doutons pas, de réfléchir à l'une des questions majeures qui se posent à notre société en ce début de XXI° siècle, autour de la naissance, de la filiation et de la fin de vie, à un moment où vient d'être examinée à l'Assemblée Nationale, la révision de la loi relative à la bioéthique.

Nous comptons sur vous.

Partager cet article

Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 18:16

Vendredi 17 mai 2019 : c’est une date à retenir dans vos agendas !

12 vétérans de l’armée israélienne, lourdement handicapés et passionnés de vélo, voyageront dans la région nantaise du 16 au 23 mai prochain.

Ils s’entrainent d’habitude à Tel Aviv sur un vélo adapté à leur handicap qu’ils transportent dans leurs déplacements à l’étranger.

C’est avec un grand plaisir et en leur honneur que le CCAN organisera un Shabbat culturel israélien le vendredi 17 mai à 20h30 pour lequel vous recevrez très prochainement plus de détails.

Bien évidemment, cette opération conduite par Samy Dreyfuss, qui sera sur place avant leur arrivée, nécessite des moyens particuliers. N'hésitez donc pas à donner un coup de main, si le coeur vous en dit. Rendez-vous alors sur le site du CCAN, à l'adresse ci-dessous : http://www.ccan.fr/2019/04/30/shabbat-israelien/

Partager cet article

Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 11:36

La dignité de l'homme implique-t-elle des limites

à la recherche scientifique ?

Tel sera le thème de la Table Ronde, organisée par l'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes, en partenariat avec le Centre Culturel André Néher (CCAN).

Pour en savoir plus sur les intervenants, vous pouvez lire ce qui suit :

 

 

Partager cet article

Repost0
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 21:02

"C'est le message que Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, a immédiatement adressé à Mgr Aupetit, Archevêque de Paris, alors que les flammes ravageaient la cathédrale. "

Depuis, les messages de sympathie de nos amis juifs ne cessent de me parvenir, signe combien émouvant et réconfortant de la solidarité qui nous unit, dans la joie comme dans la peine !.."

Jacqueline CUCHE, présidente de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France,  s'exprime sur le site de l'AJCF à propos de l'incendie de la cathédrale ND de Paris.

Vous trouverez la totalité de son message sur le site de l'AJC, Ici.

Partager cet article

Repost0
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 15:00
Voici un mois, le 8 mars 2019, recevant en audience une délégation de l’American Jewish Commitee, le Pape François a fait part de sa grande préoccupation face à l’augmentation notable d’actes antisémites dans le monde.
Le Pape s’inquiète de la diffusion générale d’un «climat de méchanceté et de colère», propice à «l’enracinement d’excès pervers de haine» et évoque en particulier la «recrudescence barbare d’actes antisémites», comme nous le manifeste l’actualité récente, en France, en Allemagne, aux États-Unis ou en Argentine. Le Souverain Pontife exhorte donc à la vigilance devant un phénomène qui peut conduire aux pires abominations.

L'antisémitisme, une contradiction pour un chrétien

«Pour un chrétien, l’antisémitisme représente une négation de ses propres origines, une contradiction absolue», affirme le Pape avec force. Pour lutter contre cette haine insidieuse, le dialogue interreligieux demeure un instrument incontournable puisqu’il veut promouvoir «l’engagement pour la paix, le respect réciproque, la défense de la vie, la liberté religieuse et la sauvegarde de la création». Forts d’un patrimoine spirituel commun, juifs et chrétiens peuvent faire de «bonnes choses ensemble», note le Pape. Face à une sécularisation toujours plus prégnante de l’Occident, il incombe en effet aux croyants de collaborer afin de «rendre plus visible l’amour de Dieu pour l’humanité», en contrant l’indifférence par des «gestes de proximité». Nous sommes tous gardiens de nos frères, assure François ; et dans un monde où le fossé entre les nantis et les démunis s’accroît inexorablement, «nous sommes appelés à prendre soin de nos frères sans défense : pauvres, faibles, malades, enfants et personnes âgées». 

L'engagement des nouvelles générations.

Ce dialogue judéo-chrétien au service de l’humanité requiert l’engagement des jeunes générations, désireuses d’offrir leur contribution. Le Pape souligne donc l’importance de la formation à leur offrir dans ce domaine; l’éducation restant un levier privilégié dans la promotion de chemins de paix, contre la violence.

Au cours de cette audience, le rabbin David Rosen, le directeur international des affaires interreligieuses de l’AJC, a exprimé au Pape toute la reconnaissance du comité pour l’ouverture prochaine des archives du pontificat de Pie XII ; dans un communiqué publié cette semaine, il saluait un «geste immensément important pour les relations juifs-catholiques».

Extrait de Vatican News, système dinformation du Saint-Siège.

Partager cet article

Repost0
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 14:24

C'est le titre du septième volume de la collection "Juifs et chrétiens en dialogue",  qui rassemble des articles parus dans la revue Sens entre les années 2007 et 2017 , avec une préface de Jean-Pierre Lémonon, spécialiste du Nouveau Testament et de l'histoire du premier siècle de l'Église.

Présentation par Mgr Jérôme BEAU, Bruno CHARMET, Yves CHEVALIER.
Parole et Silence/ École Cathédrale, Coll. Juifs et Chrétiens en dialogue, 2018, 194 p., 20 €.

Une présentation vous en est faite sur le site de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France. Ne manquez pas de vous y rendre. C'est ici, et c'est très instructif !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche