Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 16:55

C'est le titre du message du Grand Rabbin de France Gilles Berrnheim, présentant ses voeux à la communauté juive à l'occasion de la fête de Pessah.

Hag Pessah Sameah

"Au-delà de toutes ses significations symboliques, la fête de Pessah est très concrètement la fête de la libération, de l'affranchissement, voire de la décolonisation. D'où sa signification permanente pour le peuple juif, et sa portée universelle qui n'a pas échappé aux Noirs persécutés dans leurs "Negro spirituals" : "Let my people go", "Laisse partir mon peuple". Que cesse l'esclavage, l'oppression, l'exploitation d'une communauté par une autre. Le destin de l'homme, c'est d'être libre et de sortir de toutes les Egyptes qui le broient, l'aliènent, l'enchaînent. La vraie libération, c'est de cesser d'être "les serviteurs de serviteurs", non pas pour se livrer à nos fantaisies et à nos passions, ou pour remplacer un arbitraire par un autre arbitraire, mais pour devenir vraiment les servants du D.ieu unique et vivant."

Et le Grand Rabbin continue en entrant plus profondément dans la signification de la fête de Pessah. Lire la suite... 

Si vous voulez en savoir davantage sur l'origine juive de la fête chrétienne de Pâques, sur la naissance de la Pâque chrétienne, vous pouvez vous rendre sur le site du Cybercuré. Vous y trouverez plein de renseignements sur le triduum pascal, la Semaine sainte, le dimanche de Pâques, etc...

Hag Pessah Saméah

Joyeuses Pâques


 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 10:59

Une fois encore Pessa'h (Pâque juive) et Pâques chrétiennes se célèbrent pratiquement au même moment.

Pessa'h : 7 au 14 avril 2012      Pâques (catholiques et protestants) : 8 avril 2012

Jean Massonnet, vice-président de l'AJC Lyon, explique, sur le site Internet de l'AJCF, les différences de calendrier qui font que certaines années les dates sont identiques et certaines autres non.

Il donne surtout à comprendre le sens de la fête juive et explique comment la Pâque de Jésus s'intègre dans le mouvement de la Pâque juive.

Pour lire l'article de Jean Massonnet : cliquer ici.

Le site de l'AJCF propose aussi un certain nombre d'éléments de compréhension, et nous invite à suivre les émissions télé et radio du dimanche 1er avril concernant Pessa'h.

Il nous offre également une réflexion de Florence Taubmann, présidente de l'AJCF, sur le sens de la Pâque juive et de la Pâque chrétienne.

Il nous renvoie enfin au portail numérique Akadem, qui indique une série de conférences pour mieux comprendre l'événement fondateur du Judaïsme.

Une mine à explorer !

Hag sameah

paques01

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 17:18

Le 15 septembre dernier, nous vous présentions le roman de Claire Daudin : "Mon roman juif" qui venait de paraître. Vous pouvez en lire la recension icimon roman juifLe rendez-vous de Moissac

Nous avons demandé à Claudine Cesbron, responsable du Service diocésain de Documentation et d'Information (que nous remercions), de nous donner son sentiment à la lecture des deux derniers ouvrages de Claire Daudin, "Le rendez-vous de Moissac" et "Mon roman juif", le premier éclairant l'autre de manière singulière.

"Mon roman juif" / "Le rendez-vous de Moissac"

"J'ai rencontré ces deux livres l'un après l'autre. Le roman a été un premier "coup de poing". "Un nouveau monde, tout autre, se découvre à mesure qu'Olympe lit. Une histoire qu'elle n'a jamais apprise, dont elle ne connaît que le point final." Je me suis complètement identifiée à l'auteur, avec son écriture en finesse, dans ce monologue intérieur, entre rêve et imagination, faits historiques et interprétation. Pendant mes études au lycée, j'ai appris l'histoire de cette seconde guerre mondiale et de la terrible Shoa, mais je n'ai rien appris sur ce peuple, ces hommes, ces femmes, leur vie, leur culture, leurs racines, leur foi. Et le chemin que Claire Daudin nous propose est justement là : aller à la rencontre de ces hommes et ces femmes, à travers le personnage d'Ariel, puis des justes de Moissac. D'autre part, elle nous invite à appréhender ce silence entre les fugitifs et les natifs. Un lourd silence. Dans "Le rendez-vous de Moissac", elle cherche, elle essaie de comprendre cette distance entre sa famille, catholique et ce refuge ouvert par Shatta et Bouli (d'abord pour abriter des louveteaux juifs parisiens, puis les fils et filles  des juifs d'Europe centrale fuyant l'hégémonie nazie). Elle s'interroge et elle nous interroge : jusqu'où cherchons-nous ? Au delà de l'émotion qu'elle a suscitée en moi, n'est-ce pas un chemin qu'elle propose pour aller à la rencontre de l'autre, mon frère en humanité, celui qui est attaqué, pourchassé, exclu. Elle offre un pont entre les peuples, d'abord par la rencontre entre les personnes. Travail de mémoire toujours à recommencer,  à continuer, à initier."

Claudine Cesbron

"Le rendez-vous de Moissac" est d'abord paru sous le titre "Les maisons de Moissac" dans le.numéro 35 (juin 2010) de l'excellente revue "Chemins de dialogue", revue théologique et pastorale sur le dialogue interreligieux, fondée  par l'Institut de sciences et théologie des religions (ISTR) de Marseille (département de l'Institut catholique de la Méditerranée).

Partager cet article
Repost0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 17:15

Sur Fidélité (103.8 à Nantes)

la radio chrétienne de Loire Atlantique

ou sur le site www.radio-fidelite.com

vous pouvez entendre

le mercredi de 11h03 à 11h30

Juifs & Chrétiens en dialogue

 

cette semaine

 2 grandes figures du Hassidisme

le Baal Shem Tov 

et le rabbi Nahman de Bratslav

2ème partie

entretien avec

le rabbin Philippe Haddad

de la communauté des Ulis

enseignant, conférencier et écrivain

 


 

Cette émission est rediffusée le jeudi à 16h 

et le dimanche à 12h30

Partager cet article
Repost0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 08:34

Le site de l'AJCF publie l'analyse par Florence Taubmann, présidente de l'Amitié Judéo-chrétienne de France, de la tragédie deToulouse.

F TaubmannEn voici les premiers paragraphes :

"La tragédie qui vient de s’achever à Toulouse risque de faire apparaître à nouveau Dieu et la religion comme responsables de la haine entre les hommes. Or ce ne sont pas les religions qui tuent. Ce sont des individus ou des groupes. Ce n’est pas Dieu qui commande de tuer. Ce sont les hommes qui projettent sur Dieu leurs fantasmes de puissance et de destruction. Pourtant on accuse souvent Dieu, ou les religions, et on imagine que tout irait mieux s’ils disparaissaient d’un monde devenu enfin raisonnable et rationnel. C’est faire peu de cas des passions qui mordent le cœur humain, de génération en génération et de siècle en siècle : jalousie, haine, domination, cruauté.

Gageons que si elles n’avaient pas le nom de Dieu, ou la cause religieuse, pour les justifier, les parer d’un semblant de noblesse, leur fixer un but et une récompense, elles ne tarderaient pas à trouver un autre idéal, quelque nécessité suprême de remplacement pour s’autoriser à déferler sur le monde selon leur bon plaisir. Les totalitarismes athées nous en ont donné de terribles exemples.

Alors comment se fait-il que le Dieu des trois monothéismes, dont l’enseignement vise la justice, la sollicitude, la miséricorde, la paix entre les hommes puisse être, de siècle en siècle et en ce moment-même, métamorphosé au point d’apparaître en sa figure contraire ? Question terrible et douloureuse pour les croyants, souvent désarmés pour y répondre !..."

lire la suite sur le site de l'AJCF

Vous pouvez lire la réaction officielle de l'AJCF ici.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 08:48

Ce week-end ne manque pas de propositions d'activités.

Nous vous rappelons le spectacle de la troupe de théâtre "Les Méshiguénés",

au CCAN, samedi 24 mars, à 20 h 45.

Rire et émotion garanties.  (Libre participation aux frais)

(voir l'annonce sur ce blog)

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche matin, 25 mars,

atelier biblique sur le livre de Jonas

à la Gourmette, de 10 h à 12 h

"Jonas prophète malgré lui"

ou "prophète à convertir" ?

(voir l'annonce sur ce blog)

Partager cet article
Repost0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 23:01

La LiCRA invite à un rassemblement jeudi 22 mars à 18 h devant le monument des Cinquante otages, en hommage aux victimes des actes racistes et antisémites de Toulouse.

LICRA

Partager cet article
Repost0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 16:39

Pour présenter le dernier livre "Quatre petits bouts de pain.Des ténèbres à la joie" de Magada Hollander-Lafon (dont vous trouverez quelques éléments biographiques à la fin de cet article), nous vous proposons un texte magnifique de Maddy Verdon, présidente de l'AJC Nantes.

"A Magda...

Quatre petits bouts de pain...voilà le cadeau que Magda Hollander-Lafon nous fait en publiant son dernier livre qui porte ce titre.

Un cadeau magnifique débordant de vie mais aussi de joie et d'amour.

Elle a connu l'enfer à Auschwitz. Quatre petits bouts de pain lui ont été donnés là-bas par une mourante. "Prends. Tu es jeune, tu dois vivre pour témoigner de ce qui se passe ici. Tu dois le dire pour que cela n'arrive plus jamais dans le monde" et Magda d'ajouter "J'étais très jeune, je me suis sentie dépassée par ce geste et par la charge qu'il sous-tendait"

Pourtant, ce geste a fait d'elle un messager d'espérance et d'appel à la vie auprès de tous ceux qui l'approchent, de la jeunesse en particulier.

Dans son dernier très beau livre, elle nous parle avec délicatesse de ce qu'elle a étouffé pendant si longtemps. Livre de souvenirs apaisés, livre de méditation, livre de louange à ce Dieu qu'elle a rencontré après Auschwitz mais n'était-il pas près d'elle, malgré tout, pendant la nuit du camp, ce Dieu qui souffre aussi, impuissant semble-t il, devant la folie des hommes.

Voilà ce que Magda écrit à ce sujet :

"Mon origine est de Toi. Ma naissance se fait au jour le jour à Toi.

Mon père était juif, ma mère était juive. La vie a tranché le cordon; elle m'a trempé dans un bain de cendres, dans un océan de larmes, de cris, de sang. 

Personne n'est venu me laver, me lever, m'envelopper de son regard. Personne ne s'est penché sur moi, sur nous, lorsque nous tombions dans le brasier de l'enfer, allumé par Tes créatures en fureur, anges aux ailes noires. 

Nous étions jetés dans la terre, dans l'eau, dans l'oubli, pour que personne ne se souvienne de nous.

La terre nous absorbait, l'eau nous charriait.

Silencieusement, Tu as regardé Ton peuple se réduire en poussière.

Mon cœur s'est fermé comme une pierre tombale. 

Je me suis révoltée contre Toi, sans Te connaître, devant Ton aveuglement, devant Ta surdité, devant Ta création à l'envers. 

Aujourd'hui, j'entends encore la tornade de gémissements Te louer, T'implorer, T'appeler par ton nom avant de se laisser consumer.

A quatre vingt quatre ans, Tu m'invites à accueillir ces millions d'innocents qui, aujourd'hui, partagent Ta Gloire. 

Je quête Ton regard, Dieu du jour et de la nuit.

J'y dépose ces milliers de soleils brûlés.

Que je puisse T'offrir ces braises ardentes enfin délivrées. "

Magda, chacune de nos rencontres est pour moi un soleil, une explosion de vie, une bouffée d'espérance et je remercie Dieu de t'avoir mise sur mon chemin.

Je souhaite comme toi, à propos de l'amour "rester jusqu'à la fin de mes jours une fervente apprentie" 

Merci Magda

Maddy Verdon 

Vous pouvez trouver le dernier ouvrage de Magda Hollander-Lafon

dans toutes les librairies

"Quatre petits bouts de pain - Des ténèbres à la joie"

aux éditions Albin Michel – Prix : 13 € 

 quatre petits bouts de pain             

Juive Hongroise, Magda Hollander Lafon avait 16 ans quand elle a été déportée avec sa mère et sa jeune sœur. Fin mai 1944, le convoi de déportés hongrois dont elles faisaient partie arriva à Auschwitz Birkenau. Sa mère et sa sœur furent sélectionnées immédiatement pour la chambre à gaz. Quant à elle, elle fut retenue "apte pour le travail" grâce à la complicité d'un prisonnier qui lui souffla "Tu as dix huit, tu as dix huit ans..." Elle passa d'un camp à l'autre, d'un travail éprouvant à un autre dans des conditions inhumaines.

Son cauchemar cessa en avril 1945 mais un autre commençait : comment prendre une place dans une société inconnue, dans un pays inconnu dans un monde en plein déni à propos du sort subi par les six millions de juifs assassinés par les SS

Et pourtant... à force de courage et de ténacité, Magda va s'insérer dans la société belge où elle va étudier puis travailler auprès d'enfants pendant une dizaine d'années.

Elle va rencontrer Dieu, devenir catholique, se marier. Elle va donner la vie à quatre enfants.

Aujourd'hui, à quatre vingt quatre ans elle ne cesse de tout faire pour envoyer tous ceux qu'elle rencontre, les jeunes en particulier, à la vie, à leur propre vie avec toute l'espérance qui est la sienne.

Elle habite Rennes et participe à de nombreuses rencontres, avec les jeunes dans les écoles mais aussi, rencontres avec d'autres publics, avec des chrétiens, des juifs... Elle se définit elle-même comme "une juive baptisée".

Elle a écrit un autre livre "Souffle sur la braise".

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 10:37

L'Amitié judéo-chrétienne de Nantes, en ces moments douloureux, se sent très proche de ses amis de la communauté juive, et notre présidente a voulu, au nom de tous, l'exprimer auprès de la communauté de Toulouse et de la communauté de Nantes.

"La Communauté juive de Toulouse à été atteinte par un acte fou, lâche et cruel. Cet acte est-il l'œuvre d'un assassin isolé ou d'un groupe antisémite ? La suite de l'enquête menée par le parquet antiterroriste de Paris va peut-être nous apporter la réponse à cette très triste réalité .
Les membres de l'Amitié Judéo Chrétienne de Nantes sont sensibles à tout acte violent commis en direction de la Communauté juive dans son ensemble. C'est pourquoi nous partageons la peine de votre communauté si éprouvée aujourd'hui et nous vous assurons de toute notre compassion."

Maddy VERDON
Présidente de l'Amitié Judéo Chrétienne de Nantes
Partager cet article
Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 10:20

Sur Fidélité (103.8 à Nantes)

la radio chrétienne de Loire Atlantique

ou sur le site www.radio-fidelite.com

vous pouvez entendre

le mercredi de 11h03 à 11h30

Juifs & Chrétiens en dialogue

 

cette semaine

 2 grandes figures du Hassidisme

le Baal Shem Tov 

et le rabbi Nahman de Bratslav

1ère partie

entretien avec

le rabbin Philippe Haddad

de la communauté des Ulis

enseignant, conférencier et écrivain

 


 

Cette émission est rediffusée le jeudi à 16h 

et le dimanche à 12h30


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche