Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 19:22

Vous êtes catholique, vous êtes juif, vous êtes protestant.

Vous vous posez des questions sur les différentes religions, y compris la vôtre…

Voici que nous mettons à votre disposition, pour répondre à vos questions,

pendant (presque)  toute une journée :

un rabbin

un curé de paroisse catholique,

un pasteur de l'Eglise protestante unie de Loire-Atlantique

une pasteure évangélique de  l'Eglise protestante "Amour Foi Espérance".

Faut le faire ! Vous êtes gâtés, non ?

Pour plus de détails, regardez donc la présentation suivante :

Evidemment, il faut aussi penser à l'intendance. Merci donc  de nous confirmer votre inscription impérativement avant le 15 mars  par courrier, accompagnée du chèque de participation aux frais (brunch compris bien sûr) : 15 €, par personne, à :

AJC de Nantes, 35 Bd. Gabriel Guist’hau  44000 Nantes.

(Chèque à l’ordre de AJC de Nantes.)

 

Et voici même la fiche d'inscription (on ne peut pas faire plus simple, non ?)

Nous vous attendons nombreux pour, n'en doutons pas, 

des échanges de qualité.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 février 2019 7 24 /02 /février /2019 18:36

A l'initiative de la HARPE (Histoire de l'Antiquité à la Renaissance des Pays d'Europe)

une conférence sera donnée le samedi 9 mars à 15 h

Salle La Noue - Place Edouard Normand à NANTES

sur le thème :

Juifs - Chrétiens  Continuité et séparations

par :

Nicole VRAY

Partager cet article

Repost0
15 février 2019 5 15 /02 /février /2019 18:53

C'est un véritable cri du coeur que lance Mgr  Laurent PERCEROU, évêque de Moulins, à propos de la recrudescence des actes antisémites en France durant l'année 2018. Il est transmis à tous les groupes d'AJC  par Madame Jacqueline CUCHE, présidente de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France.

 

"14 Février 2019

Cri du cœur

Pour que cesse toute haine,

Pour que s’ouvrent de nouveaux chemins de fraternité.

 

            Sur les frontons de nos mairies, trois mots sont écrits : liberté, égalité, fraternité. Trois mots qui constituent le socle de la nation française. Trois mots qui ont fait rêver et font rêver encore tant de peuples à travers le monde, soumis à l’oppression, à l’injustice sociale, à l’extrême pauvreté. Trois mots qui appellent au dialogue, à la concorde et à la recherche d’un avenir pour tous, quelles que soient nos origines, nos religions, que nous soyons jeunes ou vieux, bien-portants ou porteurs de handicap... Pour le chrétien et l’évêque que je suis, ces trois mots m’invitent à prendre toute ma place dans notre communauté nationale, car ils habitent l’Évangile du Christ, les mots de ma prière. Ils colorent mes écrits, les textes de mes homélies et, je l’espère au moins de temps en temps, mes manières d’être, de penser et d’agir …

 

            Liberté, égalité, fraternité… Certains d’entre nous les auraient-ils oubliés quand le langage des poings, la destruction et le pillage, les cris de haine et les menaces de mort font la une des médias depuis tant de semaines… Comment ne pas réagir, comme citoyen et comme chrétien, quand certains n’hésitent même plus à laisser libre cours à leurs plus bas instincts en recouvrant les portraits de Simone WEIL de la croix gammée, en sectionnant les arbres de la fraternité plantés sur les lieux où avait été retrouvé, il y a 13 ans, le corps supplicié du jeune Ilan HALIMI, ou en inscrivant « JUDEN » sur la vitrine d’un magasin parisien tenu par un frère juif.

 

            Je voudrais ici manifester mon soutien, mon respect pour nos frères et sœurs de confession juive, qui appartiennent à cette communauté qui porte douloureusement le poids de la Shoa et qui pleure encore aujourd’hui tant des leurs qui ne sont jamais revenus de l’enfer. J’exprime tout particulièrement mon amitié à mes frères et sœurs de la communauté juive de Vichy et à tous les frères et sœurs juifs qui vivent dans le département. Je leur dis mon dégoût devant de tels actes, et ma fierté aussi de voir en eux mes aînés dans la foi, porteurs de la promesse. Je sais que lorsque je prie les psaumes, c’est avec eux et pour eux que je me tourne vers l’Unique, le Roi de l’univers.

 

            Disciples du Christ, en ces temps troublés, il nous faut être à la hauteur de notre foi en Lui, le Prince de la Paix. Hommes et femmes de bonne volonté, nous devons être conscients que l’avenir de notre société dépend aussi de nous. Nous en sommes, en effet, à des titres divers, les acteurs : dans nos familles, sur nos lieux de travail, dans les associations, dans nos quartiers et nos villages, dans nos communautés chrétiennes... Devant tant de violence et de haine, alors que quelques vents mauvais soufflent à nouveau, il est temps de condamner, en paroles et en actes, les comportements qui déchirent le corps social et stigmatisent certains de nos concitoyens. Il est temps d’être des bâtisseurs de paix et de justice, en fidélité à notre foi et à notre devise nationale. Les débats qui sont organisés ici et là, même s’ils ne régleront pas à eux seuls tous les problèmes, peuvent être le moyen de rétablir le dialogue et de se découvrir membres d’une même communauté nationale, c’est pourquoi je crois important d’y participer.

 

            Prions pour nos gouvernants qui ne doivent pas simplement éteindre un incendie, mais reconstruire, avec nous tous, une société dont la devise n’est pas qu’une inscription aux frontons des bâtiments publics, mais un idéal à viser, un programme à mettre en œuvre. Il y a urgence ! "

 

+ Laurent PERCEROU

Evêque de Moulins

Partager cet article

Repost0
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 19:13

Il n'est malheureusement pas nécessaire de faire oeuvre d'originalité pour recenser tous les actes antisémites de l'année 2018.  Il suffit de relater ce qu'en disent les médias, souvent pourtant bien timides dans ce domaine.

Mais auparavant, qu'il nous soit permis de faire état de la réaction à ces faits, abjects, inadmissibles, et de surcroît inquiétants pour l'avenir, de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France, à laquelle adhère totalement et avec force l'AJC Nantes. Lisons donc ce communiqué, intitulé : "L'heure est grave" :

"Depuis des années, au fil de ses communiqués, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France attire l’attention sur la montée de l’antisémitisme. Celui-ci ne sera qu’un communiqué de plus, et sans doute guère plus efficace que les précédents. Mais il est encore une fois impossible à l’Amitié Judéo-Chrétienne de France de ne pas dire sa grandissante préoccupation, son horreur aussi devant le déferlement des propos ou actes antisémites auquel nous assistons depuis un an, et encore plus depuis que certains, s’immisçant dans le mouvement des « Gilets jaunes », expriment leur haine au grand jour, et d’abord et toujours la haine des juifs. Malgré la timidité des réactions, des médias commencent à relever quelques-unes de ses manifestations, comprenant sans doute enfin qu’à force de se donner libre cours dans l’indifférence générale cette haine pourrait bien finir par ressembler à celle qui avait éclaté au grand jour, ou plutôt en pleine nuit, il y a 80 ans et quelques semaines, lors de la sinistre Nuit de Cristal...

Les croix gammées, les stèles funéraires renversées ou brisées, les inscriptions « Juden » sur les magasins, ou celles, semblables à ce que j’ai vu il y a 8 jours sur les murs d’une banque parisienne aux vitres brisées – « Talmudistes, rendez-nous nos euros ! » -, les insultes proférées contre des juifs se rendant à la synagogue ou bien inscrites sur les murs de leur habitation, tout cela fait frémir. Et si l’on ajoute à cette liste, bien loin d’être exhaustive, celle des assassinats perpétrés depuis quelques années, on peut, on doit se dire que l’heure est grave.

C’est pourquoi l’AJCF non seulement redit avec force aux juifs de France son entière solidarité, son égale préoccupation, mais appelle tous ses membres et amis à alerter leur entourage, leur milieu de vie et leur éventuelle communauté croyante, pour que surgissent et se développent des résistances capables d’enrayer la progression de ce cancer qu’est l’antisémitisme. Il y a véritablement urgence !

Jacqueline Cuche, Présidente de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France

Nous vous avons donné ici tout le texte du communiqué de l'AJCF. Mais n'hésitez pas à vous rendre de temps en temps sur le site même de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France, qui vous donne régulièrement des infos sur le dialogue judéo-chrétien.

Voici maintenant un article de BFM TV présentant les dernières statistiques concernant l'antisémitisme en France en 2018. Peut-être êtes-vous déjà, espérons-le, bien informés,

"Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, les actes antisémites ont augmenté de 74% l'année dernière.

Partager cet article

Repost0
4 février 2019 1 04 /02 /février /2019 11:47

Le Centre Culturel André Néher (CCAN) (6 impasse Copernic à Nantes) nous rappelle l'apéro-livre programmé dans deux semaines :

lundi 18 février 2019 à 19h30

autour du livre d'Amos Oz, récemment décédé,

"Chers fanatiques"

La rencontre sera animée par Maddy VERDON.

 

PAF : 3 €.   Pour plus de précisions, voir le site du CCAN.

Ce sera l'occasion de découvrir toutes les activités du CCAN.

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2019 1 28 /01 /janvier /2019 12:25

C'est hier 27 janvier que nous étions invités à commémorer la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Mais cela peut être l'occasion pour nous de mettre en lumière la vie et l'action d'une jeune femme polonaise, Irena Sendler, décédée en mai 2008 à Varsovie, mais que sans doute peu parmi nous connaissent.

On dénonce souvent l'indifférence ou même l'antisémitisme des Polonais, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Il ne faut pourtant pas oublier que parmi la population polonaise, un certain nombre de personnes ont oeuvré pour cacher et sauver des juifs promis à l'extermination. C'est ainsi que le mémorial Yad Vashem à Jérusalem recense 6620 Polonais distingués comme "Justes parmi les Nations". La Pologne est même le pays qui compte le plus grand nombre (plus d'un quart)  de Justes parmi les Nations au monde, après les Pays-Bas (5595), la France (4056), l'Ukraine (2573) et la Belgique (1742).

Irena Sendler (de son nom de jeune fille Irena Krzyżanowska) née le 15 février 1910 à Varsovie et morte le 12 mai 2008 dans la même ville, est une catholique, résistante et une militante polonaise qui sauva un très grand nombre (on parle de 2500) d'enfants juifs du ghetto de Varsovie durant la Seconde Guerre mondiale.

Pour découvrir cette Polonaise "Juste parmi les Nations", vous pourriez lire la présentation qu'en fait l'Institut International pour la Mémoire de la Shoah Yad Vashem.

ou celle qu'en fait le collectif Histoire et Mémoire.

Pour plus de détail, vous pouvez aussi, bien sûr, vous rendre sur Wikipedia.

 

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 15:40

N'est-elle pas tout à fait dans l'air du temps, cette fête où l'on célèbre la nature, les arbres et les fruits ? Et pourtant, c'est une très ancienne fête, née il y a bien longtemps et dont témoigne déjà le Talmud.

Tou Bichvat se fête cette année le 21 janvier 2019

mais comme toute fête juive,
elle commence la veille.
Son nom "
Tou Bichvat"
signifie "15 du mois de Chevat". 

Ce n’était à l’origine qu’un marqueur calendaire pour le calcul d’une redevance sur les arbres fruitiers à payer au temple de Jérusalem. Ce n’est que progressivement que cette date est devenue une fête des fruits et de la nature dont le statut reste celui d’une fête mineure.

Mishna Rosh Hashana 1,1 : « Il y a quatre jours de Nouvel an […]. Le 1er Shevat a lieu le Nouvel an des arbres, suivant l’école de Shammai ; mais l’école d’Hillel dit que c’est le 15 du même mois ».  

Les textes talmudiques ne prévoient aucun rite à accomplir à cette date, qui n’a donc pas encore le statut de fête dans l’Antiquité. En revanche, l’importance des arbres pour l’humanité est fréquemment soulignée dans la littérature rabbinique.

Tou Bishvat ait progressivement acquis la signification d’une fête du renouveau de la nature, une dimension approfondie depuis les années 1970 sous l’influence des mouvements politiques et sociaux environnementalistes. C’est dans cette optique que la célébration de Tou Bishvat est couramment assimilée à un Jour des arbres .

Comme dit la Mishna :

C'est le Nouvel An des arbres.
Cette fête a lieu au moment de la montée de la sève,
avant le bourgonnement du printemps.
Il s'agit d'une fête chaleureuse,
en reconnaissance à D.ieu pour Sa création
et la jouissance qu'Il en accorde à l'homme.
Elle donne lieu à un repas dont la
succession des plats est bien ordonnancée.
Ce repas est composé
de 4 coupes de vin (blanc et rouge) ainsi que de 7 fruits.

Bien sûr, chaque consommation
est précédée d'une bénédiction.
Cette fête n'est pas qu'une pure célébration écologique.

Elle est une occasion de réfléchir
aux interrelations qui existent
entre l'homme, son D.ieu
et la nature dont il est responsable.


Dans les pages à droite du blog,
vous découvrirez un joli poème d'Edmon Fleg
écrit à la gloire du raisin

(Pour le lire, vous pouvez cliquer directement ici)

Pour plus de renseignements, voir ici, le site icalendrier.

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2019 3 02 /01 /janvier /2019 16:32

Vous avez peut-être reçu des livres en cadeau, pour Noël ou le Nouvel An. Un livre, cela peut être une solution de facilité pour le donneur, mais cela peut aussi être l'occasion de découvertes, d'ouverture et de culture. Si parmi les livres que vous avez reçus, se trouve celui de Norman C. Tobias "La conscience juive de l'Eglise - Jules Isaac et le concile Vatican II", vous avez bien de la chance. Certes, on disposait déjà d'un certain nombre de biographies de Jules Isaac, mais aucune ne se centrait vraiment sur son rôle dans le processus de révision de l'enseignement de l'Eglise catholique sur les juifs et le judaïsme.

Comme le dit si justement Yves Chevalier, directeur de Sens, la revue de l'Amitié judéo-chrétienne de France, dans la présentation qu'il fait de cet ouvrage sur le site de l'AJCF :

"L'ouvrage de Norman C. Tobias permettra d'avoir une juste appréciation du rôle de Jules Isaac et pour comprendre l'origine et les développements du processus qui a conduit l'Eglise catholique à modifier profondément, en notre siècle, le regard qu'elle portait traditionnellement sur le Peuple dont elle est issue."

Yves Chevalier a par ailleurs beaucoup oeuvré pour que paraisse cette traduction en français de l'ouvrage de Norman C. Tobias.

Il vous faut absolument lire ici sa présentation très fouillée.

Mélinée Le Priol, dans "La Croix", en fait aussi une présentation succincte, que voici :

"Comment un historien républicain, socialiste et juif, co-auteur du manuel d'histoire le plus répandu dans l'entre-deux-guerres [et au-delà], a-t-il poussé l'Eglise à réformer son enseignement sur le judaïsme ? Voilà le destin que retrace cette impressionnante biographie aujourd'hui traduite en français."

Nous vous souhaitons une bonne lecture

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2018 6 29 /12 /décembre /2018 15:35

Chaque année, le pape François adresse un message de paix au monde, à l'occasion de la journée mondiale de la Paix  Voici la présentation qui en est faite sur le site Paxchristi.cef.fr

"Le 18 décembre 2018 a été publié le message du pape François pour la 52ème Journée mondiale de la paix du 1er janvier 2019.

Message signé au Vatican le 8 décembre et intitulé "La bonne politique est au service de la paix".

Dans son texte, construit en sept points, le pape François souligne combien la politique "accomplie dans le respect fondamental de la vie, de la liberté et de la dignité des personnes, peut devenir vraiment une forme éminente de charité". Reprenant une citation de Benoît XVI dans Caritas in veritate - "Quand elle est inspirée et animée par la charité, l'action de l'homme contribue à l'édification de cette cité de Dieu universelle vers laquelle avance l'histoire de la famille humaine" -,  il lève que dans un tel programme "peuvent se retrouver tous les politiciens, de n'importe quelle appartenance culturelle ou religieuse, qui souhaitent oeuvrer ensemble pour le bien de la famille humaine". Et le pape François de rappeler les "béatitudes du politique", proposées par le cardinal vietnamien Nguyên Van Thuân : Heureux le politicien qui a une haute idée et une profonde conscience de son rôle ; Heureux le politicien dont la personne reflète la crédibilité ; Heureux le politicien qui travaille pour le bien commun et non pour son propre intérêt ; Heureux le politicien qui reste fidèlement cohérent ; Heureux le politicien qui réalise l'unité ; Heureux le politicien qui s'engage dans la réalisation d'un changement radical ; Heureux le politicien qui sait écouter ; Heureux le politicien qui n'a pas peur.

Pour le pape François, la paix est "une conversion du coeur et de l'âme ; et il est facile de reconnaître trois dimensions indissociables de cette paix intérieure et communautaire" :

- 1) La paix avec soi-même, "en refusant l'intransigeance, la colère et l'  impatience..."

- 2) La paix avec l'autre : "le proche, l'ami, l'étranger, le pauvre, le souffrant...; en osant la rencontre et en écoutant le message qu'elle porte avec elle.

- 3) La paix avec la création , "en redécouvrant la grandeur du don de Dieu et la part de responsabilité qui revient à chacun d'entre nous, en tant qu'habitant du monde, citoyen et acteur de l'avenir".

Voici les  différents paragraphes de ce message :

1. "Paix à cette maison !"

2. Le défi de la bonne politique

3. Charité et vertus humaines pour une politique au service des droits humains et de la paix

4. Les vices de la politique

5. La bonne politique promeut la participation des jeunes et la confiance dans l'autre

6. Non à la guerre et à la stratégie de la peur

7. Un grand projet de paix

Lisons déjà le début du message, où François nous présente ses voeux de paix pour 2019 :

"En envoyant ses disciples en mission, Jésus leur dit : "Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord : "Paix à cette maison" (Luc 10,5)...  La "maison" dont parle Jésus, c'est chaque famille, chaque communauté, chaque pays, chaque continent, dans sa particularité et dans son histoire ; c'est avant tout chaque personne, sans distinctions ni discriminations. C'est aussi notre "maison commune" : la planète où Dieu nous a mis pour y vivre et dont nous sommes appelés à prendre soin avec sollicitude.

C'est donc également mon voeu au début de l'année nouvelle :

"Paix à cette maison !"

Chacun est invité à lire intégralement le message de paix du pape François sur le site de Pax Christi ou sur le site officiel du Vatican.

Puisse chacun et chacune d'entre nous s'engager, chacun à sa manière, pour que cette année 2019 soit une année de paix et de solidarité.

La paix est don de Dieu, mais don confié à tous les hommes et à toutes les femmes qui sont tous appelés à le réaliser.

BONNE ANNEE 2019

"Nul n'est trop pauvre pour n'avoir rien à partager"

 

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2018 6 29 /12 /décembre /2018 14:53
L'occasion nous est donnée de rencontrer
Monsieur le rabbin Ariel Bendavid (rabbin de la Communauté de Nantes)
au cours d'une conférence qui aura pour thème :
 
Les grandes étapes de la vie juive,
de la naissance à la fin de vie
 
Cette conférence aura lieu à 15h30
le 13 janvier 2019
au CCAN, 6 impasse Copernic à NANTES
(parking possible boulevard Guist'hau)
PAF : Adhérents AJC : 5€ - Non adhérents : 8€
         Etudiants -25 ans et religieux : 3€

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche