Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 19:30

Noël est sans doute la plus connue des fêtes chrétiennes, célébrée dans la nuit du 24 au 25 décembre presque partout dans le monde, aussi bien par des croyants que des non croyants.

Chez les chrétiens Orthodoxes :

"Dès le IV° siècle, les Eglises d'Orient célébraient la naissance de Jésus le 6 janvier. Cette fête de Noël orthodoxe commémorait à la fois la manifestation de la naissance du Christ aux bergers et aux mages et la manifestation du Christ à son baptême. C'est la solennité de la manifestation de Dieu. Elle marquait aussi le retour de la lumière divine.- Actuellement, les patriarcats de Constantinople et d'Antioche et l'Eglise de Grèce célèbrent la naissance de Jésus et la visite des mages le 25 décembre parce qu'ils ont adopté le calendrier grégorien. Les Eglises russes, serbes, arménienne, copte et ethiopienne célèbrent la naissance de Jésus et la visite des mages le 7 janvier (13 jours après le 25 décembre), parce qu'elles ont gardé le calendrier julien."

Chez les chrétiens Protestants :

"Les Églises protestantes ont trois cultes : la nuit, à l'aube et le matin, qui tous les trois peuvent inclure la célébration de la Cène. En 1560, au moment de la Réforme, les protestants se refusent à représenter la Nativité par une crèche comme les catholiques. Ils préfèrent développer la tradition du sapin, arbre qui symbolise le paradis d'Adam et Ève et la connaissance du bien et du mal."

(extraits du site du Cybercuré )

 

Eclairages dans le Premier Testament :

Livre d'Isaïe

Eh bien ! Le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils, et on l’appellera Emmanuel. (Is 7, 14-15)

Oui ! un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l'insigne du pouvoir est sur son épaule ; on proclame son nom : "Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix". (Is 9,5)

Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur, esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, son inspiration est dans la crainte du Seigneur... (Is 11,1-9)

Livre de Michée

Parole du Seigneur : Toi, Bethléem Ephrata, le plus petit des clans de Juda, c'est de toi que je ferai sortir celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, à l'aube des siècles. (Mi 5, 1)

La naissance de Jésus dans les Evangiles : voir les premiers chapitres des évangiles de Matthieu (1 et 2) et de Luc (1 et 2)

 

Accueillons maintenant ce message de Noël envoyé le 19 décembre 2013 par le

"Conseil d'Eglises chrétiennes en France" :

« Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » 

(Luc 2,12)
« Il s’agit de la parole de vie » (1 Jean 1b)

 

Le nouveau-né de Bethléem est la Parole de vie envoyée pour faire route fidèlement avec nous. Depuis l’aube des temps cette Parole de vie féconde l’histoire et transforme l’humanité. Par son amour Dieu choisit de naître dans l’humilité et ouvre ainsi un avenir d’espérance. Que nous puissions, tous ensemble, à sa suite, être des hommes et des femmes qui mettent leur confiance dans sa parole et sa promesse.

Aujourd’hui, cette Parole de vie est en contraste complet avec les flots de mots qui nous submergent : des paroles qui ne donnent ni vie, ni sens, ni avenir ; des paroles qui virevoltent mais qui n’accrochent pas. Trop souvent un déchaînement de paroles stigmatise l’autre avec des agressions verbales et racistes. Nous ne nous reconnaissons plus dans une parole publique qui se contredit et qui ne se concrétise pas par des actes.

En cette fête de Noël, Jésus-Christ, Parole de vie, vient dans le monde au milieu des joies et des détresses de notre époque. Cette Parole résonne avec amour : elle gémit pour la paix avec les réfugiés syriens, elle prend le chemin de l’engagement avec les exclus de nos cités, elle chuchote le réconfort et la réconciliation aux oreilles des personnes aux prises avec la violence en Centrafrique, en Irak, en République démocratique du Congo, en Égypte…

Jésus-Christ est la Parole de vie dans laquelle nous nous retrouvons, Il est la réponse à nos attentes, Il élève les petits, Il relève ce qui était perdu, Il apporte la paix. Il appelle les chrétiens de toutes les Églises à une écoute véritable de Dieu et à une solidarité avec tous les hommes : les plus démunis, les plus pauvres, les plus indifférents. L’amour humble et transformateur du nouveau-né de Bethléem se répand dans le monde par le témoignage d’hommes et de femmes qui vivent habités de sa promesse.

Ensemble mettons-nous en route pour annoncer la bonne nouvelle d’une parole de vie pour l’humanité de notre époque contemporaine : une espérance nous est offerte, un avenir nous est ouvert, un Sauveur nous est donné.

Paris, le 19 décembre 2013

Pasteur François CLAVAIROLY – Métropolite EMMANUEL – Mgr Georges PONTIER

co-présidents

Un post sur ce blog n'y suffirait évidemment pas. Alors, pour en savoir plus sur la fête de Noël, l'origine et l'histoire du jour de Noël, cliquer ici.

Joyeuse fête de NOEL à toutes et à tous

Et tant que nous y sommes, puisque l'année va basculer,

et que nous avons une semaine de vacance,

Excellente année 2019 à toutes et tous !

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 10:51

Avent : le mot "Avent" vient du latin "adventus" qui veut dire arrivée, venue, avènement. C'est par ce mot que l’Église désigne le temps pendant lequel les chrétiens attendent la venue du Christ qui est fêtée à Noël. L’Avent débute quatre dimanches avant Noël. C’est un temps de préparation marqué par la symbolique de l'attente et du désir. Cette année, il  a commencé le dimanche 2 décembre. Nous sommes ainsi en plein AVENT, et nous sommes en même temps une dizaine de jours Avant Noël, c'est un temps qui précède Noël et  permet de nous y préparer intérieurement  !

"Historiquement, explique le Père Cédric Burgun, sur le site de l'Eglise de France, on sait que l’avent avait surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que l’on appelle les «fins dernières», autrement dit le retour du Christ, que tous les chrétiens attendent. Aujourd’hui encore, notre Avent honore donc ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre  et qui est une préparation plus centrée sur la fête même de Noël avec la lecture des évangiles qui précèdent la naissance du Christ et les divers événements : l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste ; l’annonce à la Vierge Marie, à saint Joseph, la nativité de saint Jean-Baptiste, etc. "

Si vous voulez en savoir davantage et comprendre la signification de ce temps de l'Avent, nous vous recommandons vivement de cliquer sur lien suivant : https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/noel/369326-avent/

L'image ci-dessus ne vous rappelle-t-elle pas la fête juive de 'Hanoucca, que nous venons de fêter la semaine dernière dans la communauté juive ?

Un intéressant article de Maurice-Ruben Hayoun,  sur le Huffpost, daté de décembre 2016,  compare et rapproche les deux fêtes de 'Hanoucca et de Noël, en 2016 où les deux fêtes se célébraient en même temps. Pour lire l'aricle de M-R Yayoun, cliquer ici. : huffingtonpost.fr 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 18:14

Dans le cadre du cycle « Le Temps et le Judaïsme »,

Meïr Siboni invite Monsieur Patrick Lalou à faire une conférence

le mardi 11 décembre à 20h00

Le théme de la conférence   : 

Le calendrier hébraïque – La mesure du temps

Depuis la  "nuit des temps", les Juifs ont développé une relation et une sensibilité particulière au temps qui rythme leur quotidien.

 Le temps juif, qu’il soit quotidien, hebdomadaire, mensuel ou annuel n’est autre que le temps d’agir. Le déroulement du temps est une notion très importante pour le judaïsme, car le temps est rythmé par de très nombreux évènements religieux, comme le chabbat, la lecture de la Torah, les fêtes ou les étapes de la vie… Or, le calendrier juif est très différent de celui que nous utilisons dans la vie de tous les jours, venez découvrir ses spécificités.

Le temps est une notion inventée par l’homme il aura fallu beaucoup de génie pour le matérialiser. Comprendre les calendriers, quelle est leur origine ; comment on mesure le temps les appareils qui ont été inventé de l’antiquité à nos jours.

Le conférencier :

Patrick Lalou est passionné d’horlogerie il fabrique ses propres horloges.

De formation technique

Il démarre sa carrière comme Ingénieur dans un grand groupe.

Il créa en 1990 le groupe DIL qui l’amène sur la région Nantaise.

Il sera Président du Consistoire de Nantes.

Il cédera son groupe et arrêtera ses différents mandats en 2015 pour se consacrer à ses hobbies.

(Cette annonce est parue sur le site du CCAN ccan.fr, que vous êtes invité à consulter si vous voulez vous tenir informé des diverses activités du Centre Culturel André Néher.)  CCAN  - 6 impasse Copernic à Nantes

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2018 7 09 /12 /décembre /2018 17:22

PRIXM ? Non, sans doute. Quelques-uns peut-être, sollicités pour recevoir cette lettre électronique.  Voici quelques éléments de compréhension :

Prenez bien le temps de tout lire, et de cliquer sur les liens,  dans cet article qui, vous le découvrirez, est d'une richesse incroyable. Si, Si !!!, vous verrez.

PRIXM, selon le site de présentation, est "Une newsletter gratuite qui chaque dimanche vous présente un texte de la Bible, illustré par les tableaux, films et musiques des artistes qu’il a inspirés ; le tout en 3 minutes et sans publicité. Pour le plaisir de la connaissance."

PRIXM est l’un des fruits de l’énorme travail de 300 chercheurs en lien avec l’École Biblique et Archéologique Française de Jérusalem qui participent à la plateforme numérique La Bible en ses traditions (BEST). Avant d’atterrir dans votre boîte mail, chaque newsletter voyage entre Paris et Jérusalem afin d’être relue par de nombreux experts qui garantissent une transmission fidèle à la fois au magistère de l’Église et aux exigences scientifiques.

"PRIXM est le premier produit «grand public» gratuit issu de leur travail. Avec son caractère innovant, notre lettre hebdomadaire dévoile de manière inédite les textes bibliques au grand public et lui transmet ce que la Bible a inspiré de beau, le tout en 3 minutes !"

Quel est le sens de "PRIXM" ? (par BEST, la Bible En Ses Traditions)

"Notre "rouleau digital" plaît beaucoup au public cultivé, mais déconcerte le très grand public, celui qui ne lit jamais la Bible. C'est à son intention que notre bureau parisien a lancé la newsletter PRIXM. Imaginée au terme d’une véritable enquête de terrain par les jeunes entrepreneurs HEC de notre bureau parisien, cette petite lettre électronique hebdomadaire vise en particulier les 98 % des 18-35 ans qui n’ont jamais ouvert la Bible ! En partant d’un élément de pop-culture, elle offre un texte et sa réception dans certains arts, sur un format calculé pour être lu en 3 à 4 minutes ! Le succès est déjà au rendez-vous, puisque, sans avoir encore établi de partenariat avec d’autres entreprises, la lettre a trouvé près 30 000 abonnés en cinq mois.

Mais beaucoup de nos amis nous posent la question : pourquoi notre petite capsule biblique hebdomadaire s'appelle-t-elle "Prixm" ?
Ce titre rappelle le prisme, bien sûr : qui diffracte la lumière et révèle toutes les couleurs qu'elle contient en sa simple splendeur.
L'Unité dans la diversité visée ici est celle de la Parole du "Dieu qui dit une chose — et on en entend deux" (Psaume 62,11).
alt                    

PriXm, c'est le "prisme", avec le X de la Croix de Jésus.

 

 

 

Et voici d'autres éléments pour aller plus loin dans le décryptage symbolique proposé par la créatrice du logo et du design de Prixm :
alt

 

 

 

http://gir0.mjt.lu/nl2/gir0/lgyg7.html?m=ANAAACOXA3cAAbaqMIYAAGsEzhoAARpaIu4AGq8hAAdKOABcDSMLbV_oRWk7QB6WcY4C7fHtDQAG82I&b=cf8349fe&e=71daf6b1&x=adyBtetvUI7185emJi5UC3cquekruwKrd_ZMlv2c7FA

Et puisque nous sommes dans la fête juive  de 'Hanouka et que nous approchons de la fête chrétienne de Noël, nous vous proposons un aperçu de cette Newsletter PRIXM :    à l'adresse indiquée juste au-dessus !  Drôle de manière de vous indiquer un lien, mais ne le ratez pas. C'est là que vous verrez toute la richesse de cette lettre hebdomadaire.

Bonne lecture !

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 12:33

La fête de 'Hanouka, fête des Lumières dans la communauté juive

est célébrée cette année de la soirée du dimanche 2 décembre

à la soirée du lundi 10 décembre 2018.

La fête de 'Hanouka ne figure pas dans la Torah. Elle a été instituée par les rabbins pour marquer l'inauguration du Temple (la Dédicace) après sa profanation par les Grecs qui avaient tout détruit. Cette fête marque l'importante victoire militaire des Maccabées contre leurs ennemis. Elle symbolise aussi la résistance spirituelle du Judaïsme à l'hellénisation forcée.

Mais, 'Hanouka est aussi connue pour le miracle de la fiole d'huile qui permit aux prêtres du Temple de faire brûler  pendant huit jours une quantité d'huile qui ne devait même pas suffire pour un jour (fête des Lumières).Hanukkah Menorah lit 

 Petite présentation

Nous sommes au deuxième siècle avant notre ère. La Judée, qui avait été conquise par Alexandre le Grand, est aux mains des Séleucides. Sa position stratégique au carrefour de l’Asie et de l’Afrique fait d’elle un enjeu vital dans la lutte entre les Ptolémées d’Egypte et les Séleucides gréco-syriens. Par ailleurs, la population subit l’influence grandissante de la culture hellénistique qui fait de nombreuses émules au sein de la jeunesse.

La menace de destruction physique et culturelle est donc contenue à grand'peine par les tenants de la tradition hébraïque. C’est à cette époque que le roi Antiochus IV Epiphane décide l’acculturation forcée des juifs. Il interdit l’étude de la Torah, la pratique de la circoncision, le respect du Chabbat. Par ailleurs, tout est mis en œuvre pour helléniser la population. Nombreux sont ceux qui prennent des noms grecs ou se marient avec des non-juives. Cette tendance se retrouve aussi parmi le clergé où des prêtres se font les complices de l’occupant pour piller le trésor du Temple.

C’est de Modine, un petit village de Judée, que le Grand-Prêtre Mattatias va lancer la révolte. Suivi par ses cinq fils dont Judah, qui sera un temps le chef militaire, la rébellion va se propager à travers toute la Judée. Les Syriens envoient des armées de plus en plus nombreuses et puissantes, mais ils sont à chaque fois défaits par les Maccabées (surnom de Judas fils de Mattatias, appliqué aussi aux chefs de la révolte puis aux 7 frères martyrs, dont parle le 2° livre des Maccabées), qui gagnent de plus en plus de terrain.

En l’an 164 avant JC, ceux-ci pénètrent finalement dans Jérusalem. Ils trouvent le Temple souillé, saccagé et pillé. Ne perdant pas de temps, ils le nettoient et le restaurent. Ils fabriquent un nouveau Candélabre, et le 25 du mois de Kislev, ils inaugurent le Temple réhabilité. (Le mot 'Hanouka vient de la racine HNK qui signifie dédier, ou consacrer).Mais lorsqu’ils veulent allumer la Menora (chandelier à 7 branches du Temple), ils ne trouvent qu’une petite fiole d’huile d’olive pure portant le sceau du Grand-Prêtre. Elle est tout juste suffisante pour brûler un jour, alors qu’il en faut huit pour fabriquer une huile pure, conforme. Et là, Ô miracle, la Menora brûle huit jours, sans s’éteindre.Lampe-Hanouca-Topor

Ce miracle est célébré et remis à l’honneur tous les ans par le peuple juif à ‘Hanouka, une fête rabbinique non-chômée qui dure huit jours, pendant lesquelles, à la tombée de la nuit, chaque famille allume une bougie sur le chandelier ('hanoukia) à 8 branches (plus une supplémentaire qui sert à allumer les autres bougies), après avoir dit la bénédiction. Puis on met la lumière à la fenêtre ou à l'entrée de la maison. On récite des prières de louanges et de remerciements. On allume chaque jour une nouvelle bougie, car "en augmentant les lumières, on augmente la sanctification" (Dr A.C. Merzbach)  C'est pourquoi on appelle aussi cette fête, fête des lumières.

D’autres coutumes sont également liées à cette fête : jouer à la toupie (où sont gravées certaines lettres hébraïques), donner de l’argent aux enfants (‘Hanouka Guelt en Yddish) et manger des aliments frits dans l’huile comme des beignets ou les latkès (beignets de pomme de terre).

La fête est célébrée peu avant Noël (ce qui ne manque pas de susciter des comparaisons, notamment à cause des Lumières que l'on allume et qui, pour des chrétiens, rappellent la lumière de Dieu qui vient luire dans notre monde, Jésus).

Le "Dictionnaire encyclopédique du Judaïsme" précise : "Dans beaucoup de pays de la Diaspora, 'Hanouka revêt aujourd'hui une importance qu'elle n'avait pas dans les siècles passés : elle est devenue un substitut de la fête de Noël pour des enfants vivant dans un environnement chrétien." Mais les cadeaux n'ont aucune signification particulière à 'Hanouka. La raison pour laquelle on offre des cadeaux à 'Hanouka est que cette fête tombe à peu près à la même période que Noël. La fête juive a été culturellement " écrasée " par l'obsession des gens pour les cadeaux de Noël.

Le chant le plus populaire de la fête de 'Hanouka est sans doute : "Maoz Tsour" (Rocher puissant). Ce poème liturgique aurait été écrit au milieu du 13° siècle, au temps des Croisades. Il chante la confiance que l'homme d'Israël doit établir en Dieu à l'heure de l'épreuve. C'est un témoignage des souffrances d'Israël au milieu des nations et une hymne à l'espérance du salut qui approche. A écouter ici : https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/764509/jewish/Maoz-Tsour.htm

Forteresse, rocher de mon salut, il est bon de te louer.

Restaure la maison de ma prière et là

nous sacrifierons le sacrifice d'action de grâce.

A l'époque où Tu prépares l'écrasement du persécuteur en ses gémissements

Alors j'achèverai par un chant vigoureux de louange l'inauguration de l'autel.

L'Evangile de Jean fait une allusion à la fête de 'Hanouka : "On célébrait alors à Jérusalem la fête de la Dédicace. C'était l'hiver." (Jn 10,22). C'est bien la fête de 'Hanouka qui est ainsi désignée, et Jean, qui se réfère beaucoup au cycle liturgique juif et qui nous avait situés, deux chapitres plus tôt (7,37), au dernier jour de la fête de Souccot (fête des Cabanes, ou des Tentes) rappelant la précarité de la vie au désert, nous achemine peu à peu vers la fête de Pésah' (la Pâque) où le récit évangélique trouve son point culminant.

Cette année, la première bougie de 'Hanouka va s'allumer

dimanche soir, le 2 décembre 2012 (veille de la fête).

hanouka1 

Parler de 'Hanouka, c'est aussi l'occasion de signaler l'ouvrage de Mireille Hadas-Lebel, vice-présidente de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France, sur "La Révolte des Maccabées (167-142 avant JC)". Vous en trouverez une présentation sur le site de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France à l'adresse suivante : http://www.ajcf.fr/spip.php?article1514

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 11:48

La chorale Rénanim-Nantes invite la chorale Fratissimo pour un concert commun, qui alliera le répertoire hébraïque et des chants contemporains en français.

Samedi 1er décembre 2018 à 19 h 30

CCAN - 6 impasse Copernic - NANTES

Les choristes se rejoindront pour deux chants communs.

Un pot de l’amitié sera offert par le CCAN à l’issue du concert.

Entrée gratuite.

Une participation libre sera bienvenue.

 

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 18:32

Conférence sur ISAIE 

Isaïe, prophète d'Israël, prophète des nations

par le père Philippe LOISEAU

Théologien, Conférencier

dimanche 25 novembre 2018 à 15 h 30

Salle Saint Joseph - rue chanoine de Courtonne - 44000 NANTES

paf : adhérents AJC : 5 € -  non-adhérents : 8 €

étudiants -25 ans et religieux : 3 €

pour plus de détails, voir ici

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 18:07

Dans le cadre des activités de  l'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes, vous est proposée dans deux semaines une conférence sur

Isaïe, prophète d'Israël, prophète des nations

par le père Philippe LOISEAU

Théologien, Conférencier

dimanche 25 novembre 2018 à 15 h 30

Salle Saint Joseph - rue chanoine de Courtonne - 44000 NANTES

paf : adhérents AJC : 5 € -  non-adhérents : 8 €

étudiants -25 ans et religieux : 3 €

 

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 16:36
"Aujourd'hui la fête de la Toussaint, dans le monde chrétien,  est celle de tous les saints anonymes qui n'ont pas été reconnus officiellement par l'Église. C'est un appel qui s'adresse à tous de devenir des saints. ["Soyez saints, car je suis saint, moi le Seigneur votre D.ieu" Lévitique 19,2] Mais cette fête n'a pas toujours eu le même sens.
 

 

La Toussaint n'a pas son origine dans les textes bibliques, comme la plupart des grandes célébrations liturgiques : Noël, Pâques, Pentecôte . Elle a été instituée par l'Église pour répondre à différentes situations. Après les persécutions, on a d'abord fait une célébration de tous les martyrs qui s'est étendue plus tard à tous les saints

 

À Rome, cette fête existait certainement dès le Ve siècle. Elle est déplacée une première fois à la date du 13 mai en l'an 610, par le pape Boniface IV. Ce jour là, il fait transporter dans l'ancien temple païen du Panthéon toutes les reliques des martyrs des catacombes romaines. Le Panthéon devient l'église "Sainte-Marie et des martyrs". Un siècle plus tard, cette fête est transférée définitivement au 1er novembre par le pape Grégoire III, qui dédicaça en ce jour une chapelle de Saint-Pierre de Rome en l'honneur de tous les saints.

En 835, Grégoire IV ordonna que cette fête soit célébrée dans le monde entier. C'est seulement au XXe siècle que Pie X l'insère dans la liste des huit fêtes, avec obligation d'entendre la messe. La fête de tous les saints devient une fête chômée. Elle illumine le jour suivant, le 2 novembre, journée du souvenir de tous les défunts."

Ces quelques lignes sont tirées du site La croix Croire, à cette adresse, où vous trouverez également plusieurs articles et vidéos ayant trait à la Toussaint, et permettant d'entrer plus avant dans la compréhension de cette fête.

- Vidéo : Quest-ce que la Toussaint ?

- Tous saints ?

- Qu'appelle-t-on communion des saints ?

      et bien d'autres articles que vous pouvez prendre le temps de découvrir.

Bonne fête de la Toussaint à nous tous qui sommes appelés à la sainteté

dans notre vie de tous les jours !

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 16:12

Communiqué

"Très émue par l’horrible massacre commis lors de l’office de chabbat dans la synagogue de Pittsburgh, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France assure la communauté juive des États-Unis comme celles du monde entier de sa prière et de sa proximité."

Jacqueline Cuche
Présidente de l’AJCF

L'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes s'associe bien naturellement à ce communiqué. Elle se tient aux côtés de nos frères juifs et de la communauté juive de Nantes qu'elle assure de notre amitié et de notre soutien.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche