Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 12:37

Le quotidien "La Croix" en ligne, publie aujourd'hui un article qui veut nous aider à réfléchir sur la recherche de la paix : "Ni satisfaction immédiate, ni simple absence de conflits, la paix intérieure est la quête de toute une vie spirituelle".

Et l'auteur de l'article, Adrien Bail, de citer plusieurs témoignages (Soeur Marie-Claire Berthelin, de la Retraite, le P. Jacques Philippe, des Béatitudes, le F. Luc Mathieu, franciscain, le P. Jean-Michel Garrigues, dominicain,  Jean Vanier, et d'autres...

Nous y découvrons ausi le témoignage de Liliane Apotheker, membre du Comité d'honneur de l'Amitié Judéo-chrétienne de France :

Liliane Apotheker"Une vigilance de chaque instant" 

"Pour moi, Shabbat représente souvent un moment de paix lorsque je me retrouve avec les miens, ou lorsque je prie à la synagogue avec ma communauté. Ces prières du vendredi soir me font du bien, elles sont un lien direct avec notre tradition. La paix ne peut pas être permanente, elle est constituée de ces moments, de ces lieux de ressourcement qui restaurent nos forces avant de retourner au "combat". Afin d'être capable de se retrousser les manches.

La paix est inquiète, elle s'accompagne d'une vigilance de chaque instant, d'une préoccupation pour l'état du monde. Comme toute juive, je suis profondément préoccupée par la Shoah. C'est un événement d'une telle nature qu'il devrait tous nous pousser à veiller. 

... Comment vivrons-nous ensemble demain ? Cette question est empreinte d'une anxiété existentielle, héritée de la connaissance de ce qui peut arriver dans un monde où le dialogue n'existe pas : comme Caïn et Abel, on finit par se tuer. A cet égard, j'ai découvert dans le dialogue judéo-chrétien une merveilleuse réponse...

... Une conscience du pire, et le choix de vivre quand même : c'est peut-être cela, la paix intérieure."

Lire l'ensemble du témoignage de Liliane Apotheker, ainsi que la totalité de l'article de "La Croix". Cela en vaut vraiment la peine !

Excellente manière d'entrer dans l'année nouvelle !

Bonne année 2013 à tous et chacun dans la paix et la joie !


 

 

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 15:24

Nous nous permettons de reprendre, pour indiquer à quel point l'action de l'Amitié judéo-chrétienne, née avant le concile, s'inscrit dans la dynamique impulsée par l'Eglise catholique depuis Vatican II, un article de News.va (site du Vatican), déjà diffusé sur Radio Vatican le 17 mai.

newsva"L’antisémitisme est une trahison de la foi chrétienne. Le cardinal Kurt Koch l’a réaffirmé avec force à l’occasion d’un congrès sur le dialogue judéo-catholique, organisé à Rome à l’Université pontificale Angelicum, dans la perspective du cinquantenaire de la déclaration conciliaire « Nostra Aetate ». Le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et de la Commission du Saint-Siège pour les rapports religieux avec le judaïsme a constaté que le fléau de l’antisémitisme semblait inextirpable dans le monde d’aujourd’hui ; et même dans la théologie chrétienne le marcionisme et l’antijudaïsme reviennent en force avec un esprit de revanche, non seulement chez les traditionalistes mais aussi au sein du courant libéral de la théologie actuelle. Pour le cardinal Koch, la nouvelle orientation historique donnée par le Concile Vatican II aux rapports entre juifs et chrétiens est mise constamment à l’épreuve.

D’où l’importance de poursuivre le dialogue judéo-catholique, notamment au niveau universitaire. L’Eglise catholique a le devoir de rappeler que la fraternité spirituelle entre juifs et chrétiens trouve son fondement, ferme et éternel, dans l’Ecriture Sainte et d'aider les membres des deux religions à prendre conscience de leurs affinités spirituelles. Il serait dangereux de revenir en arrière.
Les propos du cardinal Koch interviennent alors que le Vatican poursuit ses discussions avec la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X. Mercredi, il a fait savoir qu'il exigerait que soit acceptée la déclaration conciliaire Nostra Aetate qui condamne toute forme d’antisémitisme. Mercredi, le Saint-Siège a indiqué que les discussions avec les évêques lefebvristes seraient traitées de manière séparée et individuelle. Dans son livre d’entretien avec le journaliste allemand Peter Seewald, Benoît XVI affirmait que s’il avait su que Mgr Williamson était révisionniste, il n’aurait pas levé son excommunication. Son cas – ajoutait déjà le Pape – doit être détaché des autres."


Si vous voulez entendre le commentaire de Radio Vatican fait par Romilda Ferrauto, cliquer ici.

Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 15:20

    L'atelier sur Jonas - 2° partie,

proposé par Pierre JOUNEAU, bibliste,

se déroulera bien le

dimanche 22 au matin, de 10 h à 12 h

(et non pas le 24, comme indiqué à tort un moment)

à La Gourmette

(Service diocésain de formation)

20 rue de la Gourmette

44000 Nantes (parking intérieur)    

Jonas,  le prophète malgré lui

2ème partie Jonas-copie-1

 

Repost 0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 15:22

Vous aviez sûrement noté que la seconde partie de l'atelier Jonas aura lieu le

dimanche 22 avril 2012

de 10 h à 12h

Toujours au même endroit, c'est-à-dire :

à la Gourmette

(Service diocésain de Formation)

20 rue de la Gourmette

44000 Nantes (parking intérieur)

"Jonas, le prophète malgré lui"

2ème partie

avec Pierre JOUNEAU,  bibliste

Jonas2Vous êtes cordialement invités, même si vous n'avez pas suivi la première partie ; il vous est  recommandé de faire chez vous une première lecture du livre de Jonas. Ce n'est pas long : 48 versets !


Pour une présentation appuyer ici

Au 22, et n'oubliez pas d'accomplir votre devoir de citoyen !



 

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 15:23

La semaine qui vient est déjà riche en propositions. Mais, il en est une à ne pas oublier et qui figure au programme de l'AJC pour ce deuxième trimestre (programme que vous trouvez sur ce blog à droite dans le menu Pages, au-dessous du calendrier).

Etude biblique sur le livre de Jonas

Jonas

Dimanche 25 mars 2012

de 10 h à 12 h

à la Gourmette

(Service diocésain de Formation)

20 rue de la Gourmette

44300 Nantes (parking intérieur)

Jonas, le prophète malgré lui

1ère partie

avec Pierre JOUNEAU, bibliste

Le livre de Jonas est l'un des plus courts de la Bible (4 chapitres, 48 versets, 3 pages dans la Bible hébraïque). En comparaison avec les autres livres de la Bible, son genre romancé ne fait pas très sérieux !

Et pourtant le livre a eu dans l'histoire de l'interprétation une fécondité extraordinaire, tant chez les juifs (le livre est lu à la fête de Kipour) que chez les chrétiens, dans la littérature rabbinique, dans le Nouveau Testament, chez les Pères de l'Eglise et jusque dans la littérature moderne (Moby Dick, Pinocchio...).

Jonas sera lu en tenant compte aussi de la tradition interprétative juive, comme l'Eglise le recommande depuis  Vatican II.

Préalablement à la rencontre, la lecture des 4 chapitres de Jonas est fortement recommandée.



Repost 0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 17:22

Edmond Fleg, écrivain, penseur, romancier, poète, homme de théâtre juif, co-fondateur avec Jules Isaac de l'Amitié Judéo-Chrétienne de France, en 1948, compte parmi ses oeuvres  le roman "L'Enfant prophète" (1926), où il raconte la découverte de ses origines, par hasard, et dont "Pourquoi je suis juif" sera un peu comme la suite en 1927.

Nous vous en présentons ici un petit extrait  Fleg

  L'enfant prophète
« Ah ! Ces pratiques, ces fêtes, si c'était pour faire mieux penser au Messie ! Pour l'aider à venir plus vite ! Pour que Dieu l'envoie plus vite !

Alors, notre religion deviendrait la religion du Messie, du Messie de la Paix et de la Justice, de Celui qu'aujourd'hui tout le monde attend ! ...

Et tout deviendrait clair ! On comprendrait tout !... Ainsi, par exemple, à Pâque…

A Pâque, la mer Rouge, ce serait le sang de toutes les guerres que le Messie doit traverser pour venir ! A Kippour, le Jeûne, ce serait pour expier nos péchés, parce que nos péchés empêchent le Messie de venir. A Rosh Hachana, la trompette... on la sonnerait pour appeler le Messie. A Souccoth, la palme, on l'agiterait pour tous les prophètes de tous les peuples qui ont annoncé le Messie. Et le repos du Sabbat : ce serait pour fêter le repos que le Messie, un jour, donnera au monde ! ...

On mangerait, on vivrait autrement que les autres, mais on saurait pourquoi : pour conserver la race qui doit enfanter le Messie. On ferait renaître la Palestine, pourquoi ? Parce que c'est en Palestine qu'il doit naître. On renoncerait au mal, on cesserait de mentir, de duper, de convoiter, de voler, de tuer et de blasphémer, pour se préparer à le recevoir, pour se rendre digne de le recevoir. On aimerait son prochain comme soi-même, on aimerait Dieu de tout son coeur, de toute son âme et de tout son pouvoir, pour mériter de voir le règne du Messie, de sa paix, de sa justice et de son amour...

Voilà à quoi j'ai pensé, Monsieur le Rabbin. Eh bien, si c'était ça le Judaïsme, ne croyez-vous pas qu'on le comprendrait ? Et que tous les Juifs redeviendraient Juifs ? Vous m'avez dit, quand je vous ai vu pour la première fois : "Tout vrai Israélite est un prêtre." Si tous les vrais Israélites devenaient des prophètes, Monsieur le Rabbin, des prophètes de la Paix et de la Justice, de vrais prophètes du Messie, ne croyez-vous pas, Monsieur le Rabbin, que tous les vrais hommes deviendraient juifs ? »

Il ne fait plus son sourire de côté, le rabbin.
Il a une larme, oui, une larme qui brille au coin de son oeil ; et il l'essuie en tremblant, de son petit doigt...
Il me regarde, il regarde le plafond, il soupire, et il dit :

- « Encore un réformateur ! ... »
Et il sourit. Et il ajoute :
- « Quel âge avez-vous, mon enfant ?
- Quinze ans bientôt.
- Quinze ans ! Gardez-les, mon ami, gardez-les. Au temps de Moïse, on pouvait être prophète à quatre-vingts ans ! De nos jours, pour être prophète, il faut avoir quinze ans! »

                                                                                                              Edmond Fleg

 Vous pouvez trouver un extrait de "Pourquoi je suis juif" à droite sur ce blog dans  les "Pages" .
Le numéro 361 de la revue SENS (revue de l'Amitié Judéo-chrétienne de France") a publié au mois de Juillet 2011 des correspondances avec Edmond Fleg d'un certain nombre d'interlocuteurs. Vous pouvez en trouver une présentation sur le site de l'AJCF.

 

 

       
Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 17:40
Soeur Anne Marie Mabilais, membre de l'AJC de Nantes depuis de longues années, nous a quittés ce mercredi 14 décembre pour rejoindre le Père. Elle est partie simplement, comme elle a toujours vécu, dans une confiance inébranlable en Celui auquel elle a donné sa vie. Depuis de longues années, sa quête de D.ieu lui avait fait prendre le chemin du dialogue entre les juifs et les chrétiens et cela était fondamental pour elle. 
L'Amitié judéo-chrétienne de Nantes était bien représentée à ses obsèques, hier 19 décembre, en la chapelle des soeurs de  sa Famille de Grillaud, et Patricia Barraud a pu pendant la cérémonie rendre à Anne-Marie l'hommage que nous reproduisons ci-dessous : 
"Depuis une année, j'ai eu la joie de partager avec soeur Anne-Marie l'étude et la lecture des Psaumes, et elle m'avait confié que le dernier verset du Psaume 4 était pour elle un sujet inépuisable de réflexion et de méditation...
J'aimerais vous lire ce verset qu'elle aimait tant !
"Ils sont nombreux à dire "Qui nous fera voir le bonheur ?"
- Fais lever sur nous la lumière de ta face, SEIGNEUR ! -
Tu m'as mis plus de joie au coeur
qu'au temps où abondaient leur blé et leur vin.
Pareillement comblé, je me couche et m'endors;
car toi seul, SEIGNEUR, me fais demeurer en sécurité".
 
Le groupe de l'Amitié Judéo-chrétienne de Nantes, auquel elle participait depuis de nombreuses années, uni par la prière avec sa famille et les soeurs de sa congrégation, accompagne par la pensée et par le coeur Soeur Anne-Marie dans sa rencontre avec le SEIGNEUR...
Elle demeurera l'infatigable et bienveillante messagère qui, sans cesse, a fait le lien entre Judaïsme et Christianisme, et son exemple nous donne à tous la force et la volonté de poursuivre le dessein fraternel pour lequel elle a tant oeuvré.
Patricia Barraud
Membre de l'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes"
 
"Tous les membres de l'Amitié Judéo Chrétienne de Nantes s'unissent à Patricia pour dire leur peine d'avoir perdu la présence chaleureuse d'Anne Marie et sa joie rayonnante, mais nous sommes heureux de la savoir désormais auprès du Père.
"Quelle joie quand on m'a dit : "Allons à la maison du Seigneur"  -  Ps 122
Maddy Verdon
Présidente de l'Amitié Judéo Chrétienne de Nantes"
 
Ajoutons  que, dans le cadre de l'émission "Juifs & Chrétiens en dialogue", sur Fidélité, Maddy Verdon avait reçu, en 2009, le témoignage d'Anne-Marie  dans la série "Témoin de Dieu". Une rediffusion de cette rencontre sera faite en 2 parties (2 semaines successives) les deux premières semaines de janvier (mercredi 11h, jeudi 16h et dimanche 12h30).
 
Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 11:25

Juliette Gauffriau, de notre groupe AJC de Nantes, nous a fait part du décès de soeur Marie-Anne JAUNAY, et de son inhumation à St Gildas le 16 novembre. La maladie avait contraint Marie-Anne à diminuer ses activités et beaucoup d'entre nous, plus jeunes dans l'association, n'ont pas eu la chance de la connaître (et nous n'avons même pas une photo d'elle !). C'est pourquoi nous vous proposons le témoignage de Juliette, qui a eu le bonheur de la côtoyer pendant longtemps et qui nous la rend présente aujourd'hui. Merci à Marie-Anne pour tout ce qu'elle a apporté à l'Eglise et aux relations judéo-chrétiennes. Que l'Eternel l'accueille auprès de Lui.

"Les soeurs  résidant au Séminaire de Nantes (où Marie-Annne avait vécu 6 ans) m'ont appris la nouvelle dont je me doutais, et nous avons parlé. J'ai dit l'apport de Marie-Anne aux groupes d'Amitié Judéo-Chrétienne de Nantes, j'ai dit mon espoir que l'on en parle lors de la célébration : on le lui doit, et l'Eglise le lui doit, car Marie-Anne était pionnière à cet égard.

Après mon cours d'hébreu à la Gourmette, une soeur est venue me demander si j'accepterais de dire un mot à l'assemblée lors de la célébration. Le lendemain j’ai eu par téléphone une autre proposition, celle de placer sa ménorah sur le cercueil.

J'ai eu aussi un appel de Saint-Gildas faisant part de la mort de Marie-Anne, au nom de son adhésion à l'Amitié Judéo-Chrétienne et du travail qu'elle y a réalisé. 

Ci-dessous le texte que j'ai lu. J’ai pu par la suite placer sur le cercueil la ménorah allumée près de la croix et de la Bible.

Le directeur du séminaire de Nantes a dans l'homélie rendu hommage à soeur Marie-Anne, à l'orientation de son travail biblique. C'est lui qui célébrait la messe, Père François Renaud concélébrait. Puis nous avons conduit le corps au cimetière, et commenté autour de verres et de gâteaux. 

 

"Saint Gildas, 16 novembre 2011

Si je suis là avec vous en l’honneur de sœur Marie-Anne, c’est que je lui dois beaucoup, je suis là aussi et surtout au nom de toute une équipe qu’elle n’a cessé d’enseigner à Nantes, soit au sein des groupes d’Amitié Judéo-Chrétienne, soit au  centre de formation de La Gourmette.

Après le Concile, des études, à Lyon puis à Jérusalem surtout, l’ont beaucoup marquée. Il s’agissait de découvrir la tradition d’Israël, cette tradition qui par Jésus a donné corps à l’Eglise. A cette époque cela était alors pionnier.

A son retour, elle n’a eu de cesse de partager ce qu’elle avait reçu de maîtres éminents dont elle parlait avec ferveur, ses découvertes d’un nouvel horizon, son enthousiasme.

Et ainsi, dans les années 80 et suite à sa proposition, des cours d’hébreu ont été proposés pour la 1ère fois à Nantes, d’abord rue Dugommier dans la maison des pères Jésuites, puis à la Gourmette à partir de 96.

En parallèle avec ces cours, Marie-Anne enseignait, soucieuse de la direction prise par l’Eglise au Concile Vatican 2 dans sa déclaration  « Nostra Aetate ». Il s’agit « d’encourager et de recommander une connaissance et une estime mutuelles entre chrétiens et juifs ».

Ces conférences : un thème annuel avec 6 ou 7 rencontres plus que soigneusement préparées : le shabbat, la vie juive au quotidien, l’histoire du peuple hébreu, l’histoire des communautés juives, le cycle des fêtes juives, la prière juive, etc

Aujourd’hui, bien des membres du SDRJ de Nantes, le Service Diocésain pour les Relations avec le Judaïsme créé avant son départ par Monseigneur Soubrier, sont comme moi fort redevables à sœur Marie-Anne. Qu’elle soit remerciée, qu’elle soit heureuse dans son grand « rendez-vous », « rendez-vous / moëd, moadim » c’est le nom biblique donné à chaque fête dans les communautés juives.

 Alors, bonne joie Marie-Anne dans ce rendez-vous, et merci ! De là-bas, surveille notre route !"

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 18:10

L'Assemblée Générale de notre Association

Amitié Judéo-chrétienne de NANTES

s'est déroulée
dimanche 16 octobre 2011

dans la salle "Abbé Grégoire" du diocèse de Nantes, rue Clémenceau.

Abbé Gregoire

Lieu symbolique s'il en est pour une association, composée de juifs et de chrétiens, qui se propose précisément de développer l'amitié et la compréhension mutuelle entre juifs et chrétiens.

 Versailles Panneau Abbé Grégoire L'abbé Grégoire en effet ( 1750-1831) est un des principaux artisans de la reconnaissance des droits civiques et politiques accordés aux Juifs (1791). Nous saluons ce signe d'ouverture de la part du diocèse de Nantes qui a voulu donner à l'une de ses salles de réunion le nom de ce prêtre et évêque constitutionnel, (il contribua même à la rédaction de la Constitution civile du clergé), anti-esclavagiste et émancipateur.

(plaque posée à VERSAILLES)   

Les membres de notre association, venus en nombre, se sont retrouvés avec beaucoup de plaisir après ce long temps d'interruption de l'été et ont vu avec joie grossir le nombre de nos adhérents.  

  Les rapports, moral et financier,
ont été approuvés à l'unanimité.

  Le programme des activités pour 2011-1012

a été présenté au groupe

Il comporte ateliers et conférences

ainsi que des temps plus festifs,

comme le pique-nique de fin d'année.

Vous pourrez consulter ce programme dans les prochains jours sur notre blog.

En savoir plus sur l'abbé Grégoire

Repost 0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 18:00

Pas encore la rentrée des classes, c'est vrai, 

mais les activités vont reprendre peu à peu,

et c'est l'occasion pour nous de vous souhaiter une très bonne rentrée.

Bonne rentrée à tous les habitués de ce blog,

mais également à tous les visiteurs occasionnels.

 

Ceux qui ne l'ont pas fait  peuvent sans difficulté s'inscrire à la newsletter.

Il suffit pour celà d'indiquer son adresse mail à l'endroit prévu dans la colonne de droite.

Ils recevront ainsi l'indication des nouvelles infos du blog.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et pour commencer, voici l'occasion de se divertir, tout en se cultivant,

avec du chant choral.

chant choral

Vous n'avez pas oublié que RENANIM,  le Mouvement européen des chorales hébraïques, a terminé son rassemblement annuel à Nantes le  12 juin dernier par un concert de qualité donné à la salle Nantes-Erdre.

RENANIM organise aussi, à partir de dimanche 21 août

un stage de chant choral,

destiné aux choristes du mouvement RENANIM

mais aussi aux choristes extérieurs au mouvement , de toute origine culturelle, qui veulent s'initier au répertoire hébraïque.

Ce stage se terminera par

un concert,

donné à l'hôtel des Trois Marchands,

26 rue Armand Brossard à Nantes

le jeudi 25  août 2011 à 19 h 30

L'entrée est libre. Chacun y est cordialement invité.

 

Et si le coeur (choeur) vous en dit, pourquoi ne pas adhérer au Mouvement RENANIM,

par exemple en venant renforcer la Chorale RENANIM de NANTES ?

Le répertoire est bien évidemment hébraïque (hébreu, yiddish, ladino), transcrit en phonétique pour faciliter la lecture et l'apprentissage. Aucune connaissance musicale ou linguistique n'est nécessaire. Seul compte le plaisir de chanter.

Les répétitions ont lieu le mercredi de 18 h 30 à 20 h 30

au Centre Culturel André Néher,

6 impasse Copernic à Nantes.

Renseignements au 02 40 47 62 00 ou 02 40 33 14 07.

Ce que vous pouvez entendre en cliquant sur le petit triangle dans Deezer ci-dessous

est un passage du Psaume 96,11 :

"Que les cieux se réjouissent, que la terre exulte, et que grondent la mer et ses richesses."

Ysmehu haShamayim ve tagel ha'Aretz Yiram haYam oum'lo'o

Repost 0

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche