Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:32

Yom Kippour - jour de l'Expiation - est la date la plus solennelle du calendrier hébraïque, "le shabbat des shabbats".On l'appelle souvent le jour du Grand Pardon.

"Le 10 de ce septième mois qui est le Jour du Grand Pardon (expiations : kippourim), vous tiendrez une réunion sacrée, vous jeûnerez... vous ne ferez aucun travail... car c'est le jour du Grand Pardon où se fait sur vous le rite d'absolution devant le Seigneur votre Dieu... Vous ne ferez aucun travail : c'est une loi immuable pour vous d'âge en âge, où que vous habitiez... Depuis le 9 du mois au soir jusqu'au lendemain soir, vous observerez ce repos sabbatique" (Lévitique 23, 27...32).

Cette année Yom Kippour est fêté mercredi 12 octobre 2016 (10 du mois de Tichri, 10 jours après Rosh haShana). Les célébrations commencent la veille, mardi soir 11 octobre.

Nous empruntons la présentation de Kippour à l'excellent livre, ("Le Judaïsme", éditions de l'Atelier 2007) de Dominique de La Maisonneuve, lauréate avec Louise-Marie Niesz du prix de l'Amitié judéo-chrétienne 2012.

"Même les juifs peu ou pas observants respectent ce jour, en chômant et souvent en jeûnant. Beaucoup passent une grande partie de la journée à la synagogue où les offices se succèdent sans interruption.

Au cours de ces offices, une très longue confession des péchés est répétée inlassablement (huit fois en vingt-quatre heures !). Elle peut surprendre à deux égards. D'abord, elle est faite à haute voix par toute l'assemblée qui énumère tous les péchés possibles... et qui dit "nous". Il y a sans doute quelqu'un quelque part qui a commis ce péché. La communauté, à l'exemple de ses ancêtres au Sinaï, se reconnaît responsable des péchés commis en son sein. Il faut noter ce double aspect de la responsabilité individuelle et collective : chacun doit reconnaître son péché et faire teshouvah tout en prenant sa part du péché des autres. Le verset : "Ils trébucheront l'un sur l'autre" (Lv 26,37) est interprété par les Sages : Ils trébucheront sur le péché de leur frère.

A la fin du dernier office de la journée, l'assemblée supplie encore : Scelle-nous au Livre de vie... Ouvre-nous les portes des cieux...

Le jeûne de Kippour est un jeûne absolu de nourriture et de boisson pendant vingt-cinq heures, sauf pour les enfants religieusement mineurs. Cependant on les habitue progressivement à se modérer. Autant que possible on porte des vêtements blancs et la synagogue est, elle aussi, parée de blanc comme à Rosh haShanah.

Après le repas qui suit la tombée de la nuit, dans la paix de l'innocence retrouvée et dans la certitude renouvelée du pardon toujours accordé, si l'on vit sous le regard de Dieu, on commence à construire la soukkah" (pour la fête suivante : soukkot).

Yom Kippour est ainsi, entre autres, une liturgie du pardon des péchés, dans laquelle Israël exprime en même temps sa vive conscience d'être pécheur et sa foi en un Dieu qui pardonne. Mais ce pardon n'est pas automatique. A la fin du traité "Le Jour", la Michna (partie du Talmud) dit "Si quelqu'un dit : "je vais pécher, mais le Jour du Grand Pardon expiera", le Jour du Grand Pardon n'expiera pas. Pour les fautes qui sont entre l'homme et Dieu, le Jour du Grand Pardon les expie; mais pour celles qui sont entre l'homme et son semblable, le Jour du Grand Pardon ne les expie pas, tant qu'on ne s'est pas réconcilié avec l'autre" (MIchna Yoma, 8,9).

N'oubliez pas d'écouter, sur la radio Fidélité, l'émission "Juifs et chrétiens en dialogue", où cette semaine Maddy Verdon interviewe Eva et Louis Pidhorz de la communauté juive d'Angers, sur la fête de Kippour.

Nous souhaitons une excellente fête de Kippour à tous amis juifs.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • Amitié Judéo Chrétienne de NANTES
  • : Association faisant partie de l'Amitié judéo-chrétienne de FRANCE
  • Contact

Recherche